Futur du cloud : Docker sort de sa version bêta

La technologie Open Source des containers d'applications passe en version 1.0, propose un support aux entreprises, et lance un Docker Hub avec un référentiel officiel.

Docker a le vent en poupe. Considérée comme socle de l'avenir du cloud, cette technologie Open Source propose de faciliter les développements et la portabilité des applications en les faisant reposer non pas sur les habituelles machines virtuelles mais sur des "containers", moins dépendants des OS et de l'infrastructure sous-jacents. Après avoir récemment levé 15 millions de dollars, et convaincu les ténors de la Silicon Valley, Google en tête, la technologie sort aujourd'hui en version 1.0. C'est comme si la bêta était finie.

Comme l'explique aujourd'hui l'entreprise portant le projet, cette version 1.0 signifie un niveau de qualité, de fonctionnalité et de stabilité répondant aux attentes des entreprises les plus exigeantes. Un support "entreprise" est d'ailleurs désormais proposé.

Dans le même temps, Docker lance également son Docker Hub, et son référentiel officiel. Si 14 000 applications "dockerisées" sont dans le référentiel public général, seules 13, les plus recherchées (MongoDB, MySQL, Nginx, WordPress...), sont pour l'heure proposées dans le référentiel officiel qui veut notamment en garantir la qualité et la source. Les comptes seront gratuits, mais pas les référentiels privés, comme sur Github. Cette nouveauté s'accompagne d'une "Docker Hub API", que plusieurs services tiers ont déjà intégrée (AWS Elastic BeanStalk, Rackspace, Red Hat, ou encore Google Compute Engine, entre autres).

MySQL / SQL