Fusion SFR-Numericable : quel impact pour les entreprises ? Le big bang du dégroupage de la fibre en ligne de mire

Patrick Drahi l'a confessé lors de l'annonce de l'acquisition de SFR, il préparait son offre depuis plusieurs années. Sans doute avait-il à l'esprit un élément clé qui va bousculer le marché du haut débit en France : le dégroupage de la fibre optique. L'autorité des télécommunications, l'Arcep, a achevé ses consultations sur le lancement du dégroupage des fibres FTTH (Fiber to the Home), et à transmis le dossier à la Commission européenne avant d'ouvrir l'accès aux fibres optiques à tous les opérateurs. Celui-ci aura lieu entre fin 2014 et 2017.

pour antoine fournier, directeur adjoint stratégie et economie de l'opérateur
Pour Antoine Fournier, directeur adjoint Stratégie et Economie de l'opérateur Colt, "les entreprises figureront parmi les principales cibles des offres dégroupées." © Colt

Les entreprises, notamment les PME, engoncées dans leurs abonnements Entreprise, vont enfin pouvoir profiter du très haut débit à petit prix. Antoine Fournier, directeur adjoint Stratégie et Economie de l'opérateur Colt souligne : "Les entreprises qui ont un accès haut-débit avec une qualité de service Entreprise sont aujourd'hui limitées à 5 ou 10 Mbit/s. Ce sont elles qui seront la cible des offres dégroupées. Nous pourrons leur offrir 100 Mbit/s avec la même qualité de service et pour un budget similaire. Industriellement, cela deviendra possible à partir du moment où nous pourrons dégrouper le FTTH."

Guerre des prix annoncée sur la fibre

Les cartes sur le Très Haut Débit risquent donc d'être rebattues prochainement et tous les opérateurs concurrents d'Orange vont pouvoir accéder aux 2,2 millions de prises en fibre que l'opérateur a installées en France. Yves Le Mouël, directeur général de la Fédération Française des Télécoms estime que ce dégroupage du FTTH va permettre à de multiples opérateurs de se positionner auprès des entreprises : "La France a été plutôt exemplaire sur le dégroupage du cuivre. Si le dégroupage de la fibre devait se produire, ce serait une opportunité offerte pour les petits opérateurs pour pénétrer le marché des entreprises."

Si le scénario du dégroupage de la boucle locale cuivre se renouvelle sur la fibre, la concurrence va pouvoir faire baisser les prix de l'accès très haut débit, c'est aussi un scénario envisagé par Serge Ngapo directeur adjoint de SFR : "Il y aura une guerre des prix lorsqu'on va dégrouper FTTH. C'est exactement ce qui s'est passé sur le cuivre. A l'époque, Orange pouvait se permettre de fixer les prix comme ils le souhaitaient, mais à partir du moment où le dégroupage a été décidé, les prix ont baissé. Les opérateurs de petite et de moyenne taille vont tous se lancer sur ce marché et il y aura une telle concurrence sur les prix que la question de la rentabilité sur les investissements va se poser", conclut le directeur adjoint de SFR.

SFR / PME