Fusion SFR-Numericable : quel impact pour les entreprises ? Des économies qui pourront être réinjectées dans l'innovation

Pour accroitre ses parts de marché de façon significative, SFR-Numericable va devoir à la fois étoffer ses forces commerciales pour aller démarcher les PME et TPE, mais aussi accroitre son offre de services. Lionnel Piar, vice président Télécommunications chez CGI Consulting, estime que le groupe va devoir rapidement monter en puissance, notamment dans le domaine des services Cloud. "Les économies qui vont être réalisées sur l'infrastructure vont pouvoir être injectées dans l'innovation, comme par exemple les investissements dans le Cloud", analyse-t-il. "Les applications sur le Cloud, c'est clairement avec ce type d'offres que SFR-Numericable peut conquérir des parts de marché." 

lionnel piar, vice président télécommunications chez cgi consulting, estime que
Lionnel Piar, vice président Télécommunications chez CGI Consulting, estime que le nouveau groupe va devoir rapidement monter en puissance dans les services Cloud. © CGI Consulting

Si SFR Business Team offre déjà un service de Cloud, celui-ci reste principalement axé sur la téléphonie unifiée. L'opérateur va pouvoir s'appuyer sur Telindus France pour monter en puissance dans le Cloud, c'est en effet l'intégrateur qui l'avait déjà aidé à mettre en place cette première offre de téléphonie unifiée en mode cloud.

SFR-Numericable devra-t-il réaliser de nouvelles acquisitions ?

Le groupe est encore loin de disposer d'un catalogue de services Cloud au niveau de celui d'Orange, Le cloud pro. La boutique d'apps de son rival affiche déjà plus de 185 000 clients représentant 400 000 abonnements à une application dans le cloud pro. Si on fait abstraction du niveau d'endettement du groupe, un moyen pour Numericable SFR de refaire son retard pourrait être de réaliser des acquisitions soit chez des petits opérateurs locaux pour compléter plus rapidement son réseau, soit via la prise de contrôle de fournisseurs de services de Cloud.

Une option à laquelle Lionnel Piar ne croît pas : "Il aura certainement un grignotage des petits opérateurs qui, étouffés par la concentration du marché, tomberont soit du côté d'Orange, soit du côté de SFR-Numericable, mais cette croissance externe restera à la marge", estime l'expert.

SFR / COMPLETEL