Fusion SFR-Numericable : quel impact pour les entreprises ? Un réseau commun pour rationaliser les coûts, et les prix

Tant que l'acquisition de SFR par Numericable, encore sous le coup d'une enquête, n'est pas avalisée, les directions des deux entreprises se refusent à donner les détails de leur plan de fusion. Néanmoins, quelques éléments ont filtré sur la manière dont le groupe compte gagner des parts de marché et atteindre les objectifs ambitieux fixés par Patrick Drahi. Le levier sur lequel compte jouer le patron du groupe, c'est l'investissement dans le réseau.

le rapprochement des backbones numericable, completel et sfr va permettre au
Le rapprochement des backbones Numericable, Completel et SFR va permettre au groupe de n'investir que dans les endroits où aucun des trois n'est présent. © Silvano Rebai-Fotolia

Serge Ngapo, directeur adjoint de SFR et responsable des activités intégration au sein de la direction entreprise, résume ainsi les pistes évoquées par Patrick Drahi devant ses équipes : "La direction générale des réseaux et des systèmes d'information investit 4,5 milliards d'euros par an dans le réseau." Le rapprochement des backbones Numericable, Completel et SFR va permettre au groupe de n'investir que dans les endroits où aucun des trois n'est présent.

Une baisse des investissements dans le réseau de 10 à 12% attendue

L'élimination des investissements redondants devrait représenter une économie de l'ordre de 10 à 12% du montant annuel injecté dans les réseaux de l'opérateur. Cette massification des investissements permettra certainement à l'opérateur de mieux négocier avec les équipementiers et producteurs de fibres optiques. Mais couvrir les zones du territoire encore mal desservies par ses réseaux représente une source d'économies potentiellement énorme pour le nouvel ensemble : "SFR est le premier client d'Orange !", souligne Serge Ngapo "Nous versons chaque année à Orange 1,5 milliard d'euros pour louer son réseau, car il y a des zones du pays où ils sont et où nous ne sommes pas encore. Cette rationalisation nous permettra d'être encore plus agressifs sur les prix et nos offres, et donc augmenter nos parts de marché."

SFR / COMPLETEL