Microsoft désormais classé dans les leaders du cloud par le Gartner

Gartner : Magic Quadrants du cloud IaaS, PaaS, stockage... Le cabinet d'analyse place l'éditeur dans son carré magique des leaders, et ce toutes catégories de cloud confondues. Mais jamais premier.

Microsoft n'a pas manqué de le remarquer : le Gartner le classe désormais parmi les leaders du cloud computing, et ce dans tous ses Magic Quadrants sur le sujet. En matière de services d'infrastructure (IaaS) et de stockage cloud, il partage cette position avec Amazon, derrière lequel le cabinet d'analyse le place. Côté services de plateforme (PaaS), il se hisse aussi dans le très sélect carré des leaders, mais là encore toujours en deuxième position, Salesforce arrivant premier sur ce terrain.

Microsoft toujours parmi les Leaders, mais jamais en tête

Le groupe de Satya Nadella est aussi reconnu Leader par le Gartner en matière d'infrastructure de virtualisation de serveurs x86 : le socle du cloud privé. Dans ce dernier quadrant, VMware arrive cependant devant lui. Selon le cabinet, Microsoft peine toujours malgré la qualité de son offre dans ce domaine (autour de Windows Server et Hyper-V) à s'attaquer à la base de clients de son grand concurrent. "Les outils de gestion de Microsoft pour la virtualisation de serveurs ne sont pas encore entièrement centralisés, et présentent certaines faiblesses en matière de facilité d'utilisation", note le Gartner.

Un cloud encore en cours de construction, et un réseau de partenaires qui reste faible

Pour parvenir à se placer en tête dans ces différentes catégories, Microsoft devra améliorer son offre sur plusieurs points. Sur le front du IaaS, le Gartner pointe "un grand nombre de fonctionnalités encore en beta ou à venir", ainsi qu'un travail encore en cours d'homogénéisation entre Azure et Windows Server - visant notamment à proposer une offre de cloud hybride optimisée. Le cabinet recommande par conséquent aux organisations souhaitant adopter le IaaS d'Azure pour des applications critiques d'attendre.

Qu'en est-il pour l'offre de PaaS du groupe ? Même si elle se révèle plus mâture que son IaaS, "elle souffrirait d'un effort dilué, voire d'un manque de lisibilité, du fait de la volonté de Microsoft de se positionner sur tous les fronts (IaaS, PaaS, SaaS et cloud privé)", explique la société d'analyse.

Un réseau de partenaires encore faible

Sur le IaaS et le stockage cloud notamment, le Gartner insiste sur la faiblesse du réseau de partenaires de l'éditeur, notamment sur le plan des revendeurs ainsi que des hébergeurs - qui peuvent désormais déployer la technologie Azure chez eux (via les Azure Services). Depuis le lancement de son programme Cloud OS Network fin 2013, le géant commence tout juste à s'investir de façon plus marquée sur ce terrain. En France, OVH et Capgemini ont intégré ce réseau. Ces deux acteurs demeurent néanmoins à ce jour les seuls à en faire partie pour l'Hexagone.

"Mais il est aussi important pour Microsoft de signer des accords avec les grands constructeurs de systèmes de stockage, en vue de créer des passerelles entre leurs solutions on-premise et Azure", pointe aussi le Gartner. Enfin, Microsoft devra également parfaire les processus de production des data centers de son cloud. Depuis le début du mois d'août, ses différents services cloud ont essuyé pas moins d'une dizaine de pannes mettant en valeur la faiblesse de son organisation.

IaaS (Infrastructure as a Service)

iaas
Magic Quadrant du Gartner sur le IaaS © Gartner

PaaS (Platform as a Service)

paas
Magic Quadrant de l'Enterprise Application Platform as a Service. © Gartner

Stockage en mode cloud

storage
Magic Quadrant du Gartner sur le Public Cloud Storage Services © Gartner

Stockage / Serveurs