IBM attaque SAP et Oracle dans la gestion des ressources humaines

Big Blue met 1,3 milliard de dollars sur la table pour s'emparer de Kenexa, spécialisée dans la gestion du capital humain en mode Cloud. Objectif : ne pas se laisser distancer par SAP et Oracle.

Human Capital Management pour gestion du capital humain. Voilà bien un domaine logiciel qui attise aujourd'hui les convoitises de très nombreux acteurs du marché. Et non des moindres. Après les rachats successifs de Taleo par Oracle pour 1,9 milliard de dollars puis de Success Factors par SAP (3,4 milliards de dollars) - sans oublier celui de Rypple par Salesforce -, c'est au tour d'IBM d'avancer ses pions sur ce marché.

En acceptant de payer en numéraire 1,3 milliard de dollars (soit 46 dollars par action, soit une prime de 42,5% par rapport à la dernière cotation) pour Kenexa, Big Blue compte bien ne pas se laisser distancer sur le terrain de la gestion du capital humain en mode Cloud par SAP et Oracle. Et plus précisément sur les activités porteuses de gestion des talents et des recrutements, sur lesquels ses compétiteurs sont depuis plusieurs mois déjà bien positionnés.

Avec cette acquisition, IBM met également la main sur un portefeuille de 8 900 clients de secteurs activités aussi variées que la finance, l'industrie pharmaceutique ou encore la distribution. En plus de proposer des solutions SaaS en gestion du capital humain, Kenexa dispose aussi d'une activité de conseil et d'expertise qui viendra renforcer celle d'IBM en la matière. La transaction doit être finalisée au 4e trimestre.

IBM / SaaS