Incident chez Oxalide : la piste de l'attaque définitivement écartée

C'est bien un simple incident technique et une réaction en chaine qui ont rendu indisponibles de nombreux sites de médias vendredi dernier, et pas une cyberattaque.

Vendredi dernier, de très nombreux site de médias (le Parisien, 20 minutes, Zdnet, Radio France et bien d'autres...) ont été indisponibles pendant 2 heures dans la matinée. Tous avaient le même hébergeur, Oxalide... d'où provenait le problème.

Compte tenu du contexte marqué par les attentats et les différentes cyberattaques qui ont suivi, l'idée qu'il s'agissait d'un piratage avait rapidement été émise. Au fur et à mesure de l'enquête, dès le vendredi, cette piste semblait cependant de moins en moins probable. Aujourd'hui, Oxalide l'écarte définitivement dans un nouveau communiqué.

Les investigations de l'hébergeur ont ainsi "permis de confirmer une panne sur le cœur de réseau sur l'ensemble des 3 centres de données d'Oxalide et d'écarter définitivement l'hypothèse d'une attaque, de quelque nature que ce soit." Le prestataire explique que c'est en fait un incident apparu lors d'"une opération de routine au sein de son infrastructure" qui a généré une réaction en chaîne de type "broadcast storm", et l'indisponibilité des sites.

Hébergeurs / DDOS