Instagram : sa migration d'AWS à Facebook aura pris près d'un an

Acquis par Facebook en août 2012, le réseau social de partage de photos vient d'annoncer avoir basculé ses applications et base de données dans les data centers de Facebook.

L'achat d'Instagram par Facebook avait été bouclé en août 2012 pour 300 millions de dollars en numéraires. Le réseau social de partage de photographies s'adossait initialement au cloud Amazon Web Services (AWS). Instagram a indiqué avoir tout juste finalisé la migration de ses applications et bases de données vers les centres de données de Facebook, et donc avoir abandonné AWS. L'annonce a été faite par son co-fondateur Mike Krieger à l'occasion d'une conférence à New York la semaine dernière.

Le projet n'a donc pas été si simple à réaliser. Après avoir essuyé des conflits d'adresses IP entre le service d'Amazon EC2 et les data centers de Facebook, Instagram a été obligé de réaliser le basculement en deux phases : les applications et données ont été d'abord migrées vers le service Amazon's Virtual Private Cloud (VPC), puis Amazon Direct Connect a été utilisé pour acheminer les instances vers les infrastructures de Facebook.

"VPC offre la flexibilité nécessaire en termes d'adressage pour éviter les conflits IP", note de concert Rick Branson, Pedro Canahuati et Nick Shortway, trois ingénieurs d'Instagram, sur un post publié dans la foulée. Principale problématique pointée du doigt par ces ingénieurs : il aura fallu assurer la disponibilité du service tout au long du projet, tout en permettant les nouveaux développements, alors même que le nombre de membres du réseau social doublait chaque mois - pour atteindre 200 millions d'utilisateurs actifs. Au total, le chantier aura donc nécessité près d'un an.

Facebook / Datacenter