Des serveurs qui pourront tolérer plus de 30°

de la vapeur sort des tours de refroidissement du data center de google à
De la vapeur sort des tours de refroidissement du data center de Google à Dalles, en Oregon (Etats-Unis). Ici, le free cooling (ou refroidissement par air extérieur) est largement utilisé. © Google

Le free cooling, ou le refroidissement par eau de rivière (comme le fait Colt en Italie), contribue déjà à optimiser l'efficacité des data centers. Mais, une innovation permettra plus que toute autre de réduire leur consommation : la tolérance des serveurs à des chaleurs toujours plus grandes. "De 18° il y a 10 ans, ils tolèrent désormais 25°, et des températures de plus de 30° sont envisageables à court terme", note Christophe Bouniol de Choreus Datacenters. Jorge Da Silva chez Colt pondère : "cette optimisation qui permet de tendre vers un 100% free cooling sera cependant freinée par la course à la performance des serveurs."