Cloud public : un marché de 127 milliards de dollars d'ici 2018

Marché du Cloud public d'ici 2018 Alors qu'il devrait atteindre 56 milliards de dollars en 2014, le marché du cloud public pourrait enregistrer une hausse annuelle de 23% d'ici 2018. C'est l'estimation d'IDC.

La révolution informatique est bel et bien en marche. C'est ce qui ressort d'une étude qu'IDC vient de publier sur le segment du cloud public. Le cabinet estime qu'il va représenter 56,6 milliards de dollars en 2014. Et pour la suite ? Selon l'institut, ce marché va progresser de pas moins de 23% en moyenne chaque année d'ici 2018. Il atteindrait alors 127 milliards de dollars. 

Le cloud : un catalyseur d'innovations

"Les services cloud entrent dans une phase d'innovation qui va engendrer une explosion de nouvelles solutions et de création de valeur", analyse IDC. Pour le cabinet, ce nouvel écosystème va redessiner à la fois la manière dont les entreprises exploitent leur système IT, mais aussi la façon dont elles s'affrontent sur le marché, qu'elles soient positionnées dans le BtoB ou le BtoC.

"La plupart des solutions construites dans le cloud vont devenir plus stratégiques que l'informatique traditionnelle ne l'a jamais été", anticipe Frank Gens, vice-président sénior et analyste en chef chez IDC. "Du côté des offreurs de services, nous prévoyons dans le même temps un jeu de concurrence et un mouvement de consolidation sans précédent dans les années qui viennent."

Le PaaS poussé par le Big Data

Pour IDC, les applications SaaS (Software as a Service) représenteront 70% du marché du cloud en 2014. Elles devraient continuer à le dominer, poussées notamment par une demande dynamique des utilisateurs finaux en entreprise. Derrière elles, les services d'infrastructure (IaaS) seront toujours tirés par les besoins en stockage cloud. Un créneau qui, selon l'institut, devrait afficher une croissance de 31% sur 2014.

"Aux côtés du stockage en mode cloud, le services de plateforme, PaaS, figureront parmi les croissances les plus rapides, notamment du fait de l'adoption du cloud par les développeurs et d'un accroissement des besoins en matière de Big Data", ajoute IDC.

Cloud public / IDC