Microsoft lance son IaaS, et ouvre Azure à Linux

L'éditeur complète son PaaS d'un IaaS. L'Open Source s'y invite, avec plusieurs distributions Linux : SuSE, Ubuntu et CentOS. Microsoft en profite pour porter de nouveaux CMS Open Source sur Azure.

Pluie de nouveautés pour Azure, l'offre Cloud de Microsoft. Cette dernière, jusqu'à présent centrée exclusivement sur une plate-forme de déploiement à la demande (offre de PaaS), va désormais proposer des services d'infrastructure (IaaS). Redmond en profite d'ailleurs pour intégrer à Azure de nouvelles technologies Open Source.

Concrètement, Azure va donc proposer, à la location, de faire tourner des instances Windows, mais aussi Linux, et ce en fonction des ressources machines utilisées. OpenSuSe 12.1, CentOS 6.2, Ubuntu 12.04 et SuSe Linux Enterprise Server 11 SP2 pourront ainsi fonctionner dans ses machine virtuelles. "Il est possible d'apporter vos propres machines virtuelles personnalisées avec Windows Server ou Linux, ou sélectionnez des VM pré-configurer dans la librairie Windows Azure", annonce l'équipe Azure.

Ce n'est pas tout. Windows Azure Web Sites s'enrichit pour prendre en charge le déploiement sur Azure d'applications Open Source, tels que les CMS WordPress, Joomla!, DotNetNuke, Umbraco et Drupal.

Microsoft réalise cette annonce alors qu'Oracle a dévoilé il y a quelques heures son offre de Cloud public, proposant notamment un petit catalogue d'applications Oracle proposées en mode SaaS. Hasard ou coïncidence, HP vient aussi tout juste d'annoncer la fin de la phase de bêta de ses services d'IaaS. Un calendrier pour le moins chargé, donc, pour le marché du Cloud public.

Microsoft / Drupal