Atos veut s'offrir Bull

Le groupe de Thierry Breton lance une OPA sur Bull, qui doit lui permettre de se renforcer dans la cloud, le Big data et la sécurité.

Atos veut acquérir Bull. La SSII de Thierry Breton a lancé une OPA à 4,90 euros par action, soit une prime de 22% par rapport à la cotation de Bull avant cette annonce. L'offre valorise la totalité du capital de Bull à environ 620 millions d'euros.

Le conseil d'administration de Bull a exprimé à l'unanimité son soutien à la transaction. Crescendo Industries et Pothar Investments, représentant ensemble l'actionnaire principal avec 24,2% des actions du capital de Bull, se sont tous les deux déjà engagés à apporter l'intégralité de leurs actions à l'offre d'Atos.

"Cette alliance renforcera la position d'Atos en tant que N°1 du Cloud européen avec près de 400 millions de chiffre d'affaires dans les services Cloud y compris Canopy ", annonce le communiqué du groupe. Atos affiche aussi l'intention de créer une entité dédiée au Big Data et à la cybersécurité sous la marque Bull, avec un chiffre d'affaires d'environ 500 million d'euros. Bull est en effet bien connu pour son expertise en matière de cybersécurité, mais aussi de supercalculateur (ou HPC pour High Performance Computing).

L'Infogérance d'Atos doit aussi voir son chiffre d'affaires augmenter d'environ 500 millions d'euros par l'apport de Bull. Concernant la ligne de services dédiée à l'intégration de systèmes, la contribution de Bull est estimée à hauteur de 300 millions d'euros.

Pour mémoire, Atos génère un chiffre d'affaires annuel de 8,6 milliards d'euros et compte 76 300 employés dans 52 pays. De son côté, Bull emploie 9 200 collaborateurs répartis dans plus de 50 pays, et réalise un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros.

Big Data / Bull