Cloud : Objectif Libre dote OpenStack d'un moteur de tarifs

OpenStack Summit : Objectif Libre 1014 Lors de l'OpenStack Summit, la start-up française dévoile une brique open source pour motoriser les prix des services cloud tournant sur OpenStack. Une première mondiale.

Un nouveau projet open source vient rejoindre l'écosystème OpenStack. A l'occasion de l'OpenStack Summit qui se tient cette semaine à Paris, le Français Objectif Libre lève le voile sur CloudKitty. Publiée sous licence Apache 2 (la même qu'OpenStack), cette solution permet aux clouds privés comme publics ayant opté pour l'infrastructure open source de mettre en œuvre leurs politiques de tarification. "Jusqu'ici, il était nécessaire de réaliser un développement spécifique pour gérer cet aspect. Avec CloudKitty, ce n'est maintenant plus le cas", souligne Christophe Sauthier, CEO d'Objectif Libre.

Un moteur de tarification intégré à l'infrastructure de cloud

Les principaux points forts de CloudKitty ? Pour le CEO d'Objectif Libre, ils se situent d'abord dans son ouverture, notamment sa capacité à gérer de nombreuses flux et règles de tarifications en entrée (liées aux ressources, temps, mais aussi période d'utilisation), mais aussi en sortie (avec plusieurs formats de données possibles, du CSV au natif). De même, CloudKitty s'intègre au tableau de bord Horizon d'OpenStack, à la fois pour gérer les politiques de prix côté administration et suivre les consommations côté client.

"La brique Ceilometer développée par eNovance permettait déjà de faire des mesures de consommation sur l'ensemble des services IaaS outillés par OpenStack. Lui manquait la brique de motorisation des coûts. C'est précisément ce qu'apporte CloudKitty", résume Christophe Sauthier.

Vers une intégration de CloudKitty au projet officiel

Développé en lien avec d'autres sociétés de services de l'univers OpenStack, CloudKitty va par ailleurs être intégré par Teevity. Ciblant typiquement les grandes DSI, ce service, permettant une supervision des coûts sur plusieurs clouds, recouvrait déjà Google Cloud, Amazon Web Services et Microsoft Azure. Grâce à CloudKitty, il se donne désormais les moyens d'assurer un suivi des dépenses, aussi, sur les clouds OpenStack (qu'ils soient privés ou publics d'ailleurs) qui souhaiteraient bénéficier de cette prestation.

Pour la suite, Objectif Libre compte bien qu'un jour CloudKitty soit intégré par le projet OpenStack au framework officiel. "Mais ce sera bien sûr à la communauté de décider", indique Christophe Sauthier. Pour l'heure, CloudKitty est un projet autour duquel Objectif Libre entend proposer une offre services, à la fois d'intégration, de support et de développement spécifique. Et même si elle en est à l'origine, la société est tout à fait prête à laisser le rôle de leader du projet CloudKitty à un autre, restant cohérente jusqu'au bout avec la logique open source. 

Open source