Un circuit de refroidissement qui passe par le toit

Huit tours aéroréfrigérantes à voie humide d'une puissance de 700 kW chacune sont disposées sur les 1000 m² de surface du toit. Elles sont complétées par trois tours aéroréfrigérantes à voie sèche, plus économiques mais ne pouvant fonctionner que lorsque la température extérieure est inférieure à 12°C.
©  Cécile Debise/JDN