Salesforce ne sait pas combien lui rapportent ses offres dans le détail

Dans une correspondance avec le gendarme de la bourse américaine, le géant du cloud indique ne pas connaître avec précision le chiffre d'affaires de ses différentes offres cloud.

Quelques jours après l'annonce des résultats financiers annuels de Salesforce (lire l'article : Salesforce, chiffre d'affaires en hausse, mais toujours des pertes), Business Insider rapporte que la SEC a mis un terme à une requête engagée auprès du groupe américain en 2013. Cette dernière visait à demander à Salesforce de quantifier la répartition du chiffre d'affaires issu de ses abonnements à ses offres cloud.

Problème, Salesforce se serait montré dans l'incapacité de faire remonter cette information à la SEC, n'ayant lui-même apparemment aucune idée du volume d'affaires dégagé par ses lignes de produits cloud. Une bien étrange histoire qui n'a pas manqué de faire réagir le marché, et notamment le cabinet Seeking Alpha : "un éditeur de logiciel devrait être embarrassé de ne pas être capable de réaliser une analyse basique de ses propres données de vente", a lancé l'investisseur James Ryans.

Comme pour ajouter un soupçon supplémentaire de mystère, Salesforce a par ailleurs indiqué qu'une grande partie de sa croissance était issue d'une "amélioration de ses taux de renouvellement". "En d'autres termes, Salesforce dit que sa croissance provient du fait de perdre peu de clients", a tenté d'éclaircir James Ryans... 

SaaS / Salesforce