Docker vs VMware vs KVM : comparatif Le futur : le cloud management multi-technologies

Si Docker est imbattable lorsqu'on est un Google, un eBay est que l'on doit déployer 500, 1 000 ou 10 000 serveurs identiques dans un data center, la technologie montre encore ses limites dans un environnement d'entreprise où l'informatique est très hétérogène, où chaque application n'a besoin que d'un nombre limité de serveur. La virtualisation reste alors la solution la plus adaptée à ce type de contraintes.

johnny da silva est responsable de l'innovation et du marketing chez linkbynet.
Johnny Da Silva est responsable de l'innovation et du marketing chez LinkbyNet. © LinkbyNet

Néanmoins les choses bougent rapidement. La technologie du container arrive aussi chez VMware, qui entend également l'intégrer à Windows. Fin août, VMware a réalisé dans ce but l'acquisition de CloudVolumes, une start-up qui avait développé une solution de containers pour l'OS de Microsoft.

"C'est une acquisition à suivre", souligne Yves Pellemans, directeur technique d'APX. "Si VMware parvient à intégrer Docker et CloudVolumes, cela pourrait donner une solution intéressante pour cloud privé qui devrait répondre à la mixité des environnements d'entreprise."

Les data centers agiles jongleront entre VM et containers

Dans cette vision, le système d'information du futur se composera d'une infrastructure cloud de stockage et de réseau unifiée, et d'outils d'administration qui donneront la possibilité de choisir entre les hyperviseurs pour virtualiser les serveurs et, au-dessus, une gestion des containers Docker pour Linux ou Windows. "C'est l'architecture la plus agile possible", conclut Yves Pellemans.

Avant de voir arriver ce type de plateforme Cloud universelle, l'approche Docker fait son chemin sur le marché. Pour Johnny Da Silva, responsable de l'innovation et du marketing chez LinkbyNet, le container va devenir une nouvelle norme pour installer des applications. "Il y a aujourd'hui une belle effervescence au niveau des templates applicatives disponibles pur Docker", constate-t-il. "On trouve de plus en plus de containers prêts à l'emploi et je suis persuadé qu'à l'avenir quand une application sortira, elle s'accompagnera de son code source, son binaire ainsi que son container Docker."

Serveurs / Microsoft