DNS Changer : des centaines de milliers d'ordinateurs bientôt privés d'Internet ?

Des ordinateurs infectés par le Trojan DNS Changer vont avoir des problèmes pour accéder à Internet aujourd'hui. Les serveurs qui leur garantissaient l'accès vont être débranchés. En France plus de 10 000 machines pourraient être concernés.

C'est le Jour-J : le FBI va désactiver ce 9 juillet les serveurs DNS mis en place pour garantir l'accès à Internet aux ordinateurs infectés par le malware DNS Changer. En effet, comme son nom l'indique ce Trojan s'était illustré en perturbant, dans le monde entier, les résolutions d'adresses IP. Plus précisément, lorsque les ordinateurs infectés tentaient de se connecter à un site Internet, le malware attribuait une mauvaise adresse à l'URL demandée, redirigeant l'internaute vers un autre site. Une opération de redirection juteuse pour les cybercriminels qui l'ont mise en place : elle leur aurait rapportée plus de 10 millions d'euros en cinq ans. 4 millions d'ordinateurs auraient été infectés

Le botnet a été décapité en novembre dernier. Le FBI avait alors décidé de mettre en place les ressources permettant aux ordinateurs infectés de toujours pouvoir se servir d'Internet, sans être redirigés. Mais, c'est aujourd'hui que ces machines doivent être débranchées. Les terminaux toujours infectés feront donc face à des perturbations pour un accéder à Internet. Des dizaines de milliers, voire plusieurs centaines de milliers de PC selon les prévisions les plus alarmistes, pourraient être concernés dans le monde. En France, ce chiffre pourrait dépasser les 10 000. De nombreux services ont été mis en place pour vérifier la présence du malware, et nettoyer la machine infectée.

Serveurs / Virus