Steria ou la politique des petits pas

L'un des centres offshore de Steria située dans la ville de Noida (Inde). Parmi ses spécialités : les technologies Mainframe, JAVA, .NET, les services de tests et de gestion d?applications sous SAP et Oracle. © Steria

Loin de s'être lancée à corps perdu dans l'offshore, Steria a préféré opter pour la politique des petits pas.

Notamment par le biais d'une opération de croissance externe mesurée, avec le rachat en 2007 de la SSII britannique Xansa, implantée en Inde (lire l'article du 31/07/2007). Dans ce pays, Steria compte 5 500 collaborateurs.

Au niveau mondial, la SSII dispose de 5 centres offshore en Inde (Nioda, Chennai et Pune), en Pologne (Katowice) et au Maroc (Casablanca).

Parmi les prestations offshore réalisées, on trouve notamment de la gestion et du développement d'applications, des services de tests et du service desk, mais également de l'externalisation de processus métiers (ressources humaines, finances et comptabilité...).