Orange va intégrer la technologie de CDN d'Akamai

Le premier opérateur télécoms français intégrera la technologie d'accélération de contenus Web. Il compte grâce à elle générer plusieurs dizaines de millions de chiffre d'affaires supplémentaires par an.

Afin de garantir la fluidité du trafic Web et éviter que les contenus téléchargés ou streamés par les utilisateurs ne finissent par amoindrir sa qualité de service réseau, Orange a signé un partenariat avec Akamai. Selon les termes de cet accord, dévoilé par Les Echos, Orange va intégrer les solutions de CDN (Content Delivery Network) d'Akamai sur ses infrastructures. Et ce pour "acheminer les contenus sur Internet le plus efficacement possible", a indiqué à nos confrères Thierry Bonhomme, directeur exécutif en charge des réseaux chez Orange.

L'opérateur compte également sur ce partenariat pour proposer aux entreprises de nouvelles gammes de services visant à améliorer leur propre niveau en termes de qualité de service, et générer "un chiffre d'affaires de quelques dizaines de millions d'euros par an". Orange n'est pas le seul FAI à s'être allié avec un partenaire spécialisé dans l'optimisation de la fourniture de contenus. C'est également le cas en Allemagne du géant Deutsche Telecom qui a signé un accord similaire avec EdgeCast, un concurrent d'Akamai.

En France, SFR a en revanche choisi une autre voie en développant sa propre infrastructure d'accélération de contenus Web en s'appuyant sur 12 points de présence régionaux en France, des interconnexions directes avec les principaux opérateurs français, européens, vers les Amériques et l'Asie. A l'image d'Orange, SFR propose également aux entreprises des services CDN dont la tarification est à l'usage ou avec un engagement de volume.

CDN / Akamai