Robert Metcalfe (Université du Texas) "Plus d'1 milliard de ports Ethernet sont écoulés chaque année"

A l'occasion du 40e anniversaire d'Ethernet, son inventeur nous a accordé une interview exclusive. Il était de passage à Paris pour la 6e édition de la conférence USI 2013 organisée par Octo au Palais Brongniart le 24 juin.

bob metcalfe 1
Inventeur du protocole Ethernet, Robert Melancton "Bob" Metcalfe est depuis 2011 professeur et directeur de l'innovation à l'Université du Texas à Austin. © JDN / Antoine Crochet-Damais

JDN. Aviez-vous anticipé l'adoption massive d'Ethernet ?

Robert Metcalfe. Certains affirment avoir anticipé certaines évolutions. Mais c'était impossible. Au sein de Xerox, nous concevions nos propres produits : les premières imprimantes laser, les premiers PC... Nous avions déjà accès à Internet, et nous avions besoin de faire fonctionner tous ces produits ensemble. En 2012, plus d'un milliard de ports Ethernet ont été écoulés.

Quel a été le moteur de votre ambition à votre arrivée chez Xerox ?

Je travaillais pour l'un des laboratoires académiques les plus en vue l'époque, mais aussi sans doute le plus animé par la curiosité et l'innovation. Je voulais donc concevoir un produit que Xerox pourrait vendre à des millions d'exemplaires. Ce qui a d'ailleurs retardé le lancement de ma propre société. L'idée de départ était effectivement de concevoir des outils, mais aussi de les vendre en masse. Et nous y sommes parvenus !

Mais cette innovation ne vous a-t-elle pas finalement échappée ?

Oui, et tant mieux. L'objet de ce 40e anniversaire pour moi est aussi de célébrer les très nombreux ingénieurs et inventeurs qui ont depuis apporté leur pierre à la technologie Ethernet. Ce long processus fait partie du design de l'innovation. La commercialisation des produits, la standardisation du protocole, l'évolution du standard, ses multiples révisions avec la problématique de la rétro compatibilité, la montée en puissance de la technologie en termes de débit...

Croyez-vous à l'émergence des réseaux sociaux, notamment en entreprise, comme des leviers pour accélérer l'innovation ?

Cette notion a été bien expliquée par l'informaticien Ray Kurzweil qui a évoqué le concept de singularité. Au fil de l'amélioration de nos outils, nous collaborons de mieux en mieux, et accélérons notre capacité d'intelligence collective et de collaboration. Pièce maitresse d'Internet, Ethernet constitue d'ailleurs une brique importante de ce moteur de collaboration et d'intelligence collective. Cette technologie a ainsi contribué à ce cercle vertueux. La vie s'allongeant, on pourrait penser aussi que l'innovation ralentisse et que l'ancien monde doive s'éteindre pour laisser la place au nouveau. Il n'en est rien car tous ces outils contribuent justement à accélérer le processus de feed-back et d'innovation.

Que pourrait être la future alternative à Ethernet ?

Si une alternative voit le jour, le pouvoir de la marque Ethernet fera que cette invention sera elle aussi baptisée Ethernet. Il y a beaucoup de débats sur la signification d'Ethernet. Mais pour moi, il s'agit d'une marque d'innovation réseau, recouvrant standards, interopérabilité, rétrocompatibilité et compétition entre fournisseurs. Je pense que si une alternative se présente, elle s'inscrira par conséquent dans cette logique. Ethernet ne doit donc pas être conçue comme une technologie qui serait absolue, mais plutôt comme une méthodologie guidant l'innovation des réseaux de courte distance. 

"Prism pose la question de la transparence de nos institutions"

Selon vous, quels seront les prochains secteurs que pourraient venir révolutionner Internet ?

De nouveaux types de trafic réseau vont émerger, avec notamment la vidéo, le mobile, ainsi que le domaine de l'embarqué et l'Internet des objets. Au départ, Internet n'est pas conçu pour ces contenus. Mais, leur montée en puissance va affecter le réseau, en impliquant de profondes modifications. A cela s'ajoutent trois secteurs qui s'apprêtent à vivre d'importantes ruptures technologiques. Comme le secteur de la musique qui a été bouleversé par ITunes, les cassettes par Amazon... Les trois prochaines ruptures liées à Internet toucheront l'énergie, l'éducation et la santé.

Pensez-vous que l'avenir soit au réseau sans fil ?

J'ai sous estimé il y a quelques années ce champ de développement. Son potentiel parait aujourd'hui immense. Mais en même temps, plus vous déployez de points d'accès sans fil, plus vous avez besoin de réseaux filaires, avec des débits qui devront être de plus en plus élevés. Sachant aussi que le filaire devrait garder toujours une longueur d'avance en termes de débit. La multiplication des terminaux mobiles connectés implique donc une double infrastructure, filaire et sans fil.

Nous atteignons des débits de 100 Gigabits/s avec Ethernet, et les travaux de recherche envisagent désormais de cibler les 400 Gigabits/s et même le Terabit/s. Du côté des réseaux sans fil, le Wi-Fi qui n'est autre qu'un protocole Ethernet sans fil apporte aussi sa pierre à l'édifice.

Que pensez-vous des récentes révélations sur les moyens mis en œuvre par les Etats-Unis pour surveiller le réseau Internet ?

Je ne suis pas un expert de Prism. Mais je pense que nous avons besoin de Prism. Il y a une grande confusion sur les raisons de la présence de ce dispositif. Nous avons tous des ennemis, la France a des ennemis, nous avons des ennemis. Je pense notamment au djihad. Mais, il est possible que Prism ait été poussé trop loin. Jusqu'où Prism va-t-il en effet ? La question se pose pour beaucoup de gens. Et c'est sans doute là l'argument principal du débat. Je ne crois pas qu'on le sache exactement. Reste que Prism n'était inscrit dans aucun règlement américain, comme le Patriot Act. C'est sans doute la transparence qui pause ici problème. Mais, nous ne devons pas dans le même temps nous acharner sur les agences de sécurité. Car, nous en avons besoin.

 

Biographie professionnelle : Robert Melancton "Bob" Metcalfe est depuis 2011 professeur et directeur de l'innovation à l'Université du Texas à Austin. Fondateur de l'équipementier réseau 3Com (acquis par HP en 2009), il a formulé une célèbre loi (Loi de Metcalfe) : "L'utilité d'un réseau est proportionnelle au carré du nombre de ses utilisateurs (N²)". Au sein du MIT dans les années 1970, c'est lui qui connecte le célèbre institut à ARPAnet, l'ancêtre d'Internet. C'est en 1973, alors qu'il vient d'intégrer le célèbre laboratoire Xerox PARC, qu'il invente Ethernet avec David Boggs. Un protocole qui va révolutionner les communications IP de courte distance. Le 22 mai 1973, la découverte est officialisée par le biais d'un mémo publié sur le sujet, intitulé Alto Ethernet. Le 11 novembre 1973, le premier système implémentant le fameux protocole est mis en fonction. 

Réseaux / Ethernet