Twitter et The New York Times victimes d'un piratage DNS

Un groupe de hackers syriens a piraté le DNS MelbourneIT, et pris le contrôle de plusieurs sites médias américains. Le serveur d'images de Twitter a également été touché.

Plusieurs sites médias américains dont le New York Times, le Huffington Post ainsi que le service de microblogging Twitter ont été touchés par un piratage mardi soir comme l'indique Reuters. L'attaque, revendiquée par un groupe de hackers syriens dénommé The Syrian Electronic Army, a été dirigée contre l'hébergeur de noms de domaine (DNS) MelbourneIT. En réalisant une attaque au niveau du DNS, les pirates ont notamment pu rediriger les visiteurs du site du New York Times vers un site pirate.

Twitter a également été touché. "Il apparaît que des DNS de plusieurs organisations ont été modifiés, incluant le domaine serveur utilisé par Twitter pour les images Twimg.com. L'affichage des images et des photos a été sporadiquement impacté", a confirmé dans un post le site de microblogging. Twitter indique par ailleurs que les problèmes de disponibilité de son service ont duré 1h30 et que les données des utilisateurs n'ont pas été compromises. Du côté du Huffington Post, c'est la plateforme de blogs anglaise du site média qui a été affectée par le piratage DNS.

Serveurs / Pirate