Microsoft met le cap sur l'informatique quantique

C'est The New York Times qui le dit. L'éditeur s'engagerait dans une nouvelle phase de R&D. Objectif : atteindre un niveau plus opérationnel dans l'informatique quantique.

Alors que le supercalculateur quantique D-Wave 2 de Google fait l'objet de ses premiers comparatifs de performance, il semble que Microsoft s'engage lui aussi plus avant dans l'informatique quantique. C'est ce que croit savoir The New York Times. Selon le journal américain, Microsoft aurait récemment embauché Douglas Carmean, un ancien d'Intel, dans le but d'œuvrer à la conception d'une architecture matérielle optimisée pour les traitements de type quantique.

L'idée serait de mettre en œuvre un qubit. Une valeur qui permet non seulement d'exprimer des données par le biais de 1 et 0, mais également par une superposition des deux. Ce qui permettrait de décupler les capacités de traitement. Le groupe de Redmond a commencé à travailler sur un modèle de qubit dès 2006. L'objectif serait désormais de passer à une phase plus opérationnel d'intégration à un cluster.

 A lire aussi

Microsoft / Informatique quantique