Google veut construire son propre processeur quantique

Une équipe de chercheurs de Google dédiée à l'intelligence artificielle vient de signer un accord avec une université américaine. Objectif : construire un processeur quantique.

Dans un post sur l'un de ses nombreux blogs officiels, Google annonce avoir signé un accord avec l'Université de Californie à Santa Barbara. L'objectif de ce partenariat ? Lancer une coopération entre le laboratoire de recherche du groupe dédié l'intelligence artificielle quantique et l'université en vue de construire un processeur quantique. Une technologie qui serait basée sur des composants électroniques à superconducteur.

Le géant de Mountain View précise qu'il continuera de travailler avec la société D-Wave, un spécialiste de l'informatique quantique, avec laquelle il a aussi signé un accord de co-innovation.

"Ce nouveau projet s'appuiera d'ailleurs aussi sur les travaux de recherche que nous avons réalisés avec D-Wave", précise Google, qui évoque également dans la même logique l'expérience Vesuvius d'ordinateur quantique à laquelle il collabore avec la Nasa (avec l'objectif d'atteindre les 1000 qubits).
 

 A lire aussi

Etats-Unis / Google