Votre boîte à outils pour l’Internet des objets Comment choisir un bon concepteur d’objet connecté?

Tanguy Jouvet, directeur général de Cybeel : "Il faut étudier l’entièreté du projet, définir les scénarios d’usage, les impacts sur le business model, les impacts organisationnels, sur les processus, et les impacts juridiques sur la sécurité des données. "© Cybeel

Pour se lancer sur le marché des objets connectés, les industriels font très souvent appel à des cabinets ou startup spécialisés dans la mise au point de ce type de produit. Pour Tanguy Jouvet, directeur général de Cybeel, avant d’étudier les plateformes techniques, les réseaux M2M et tous les aspects techniques de la mise au point d’un objet connecté, il faut avoir une réflexion bien plus globale sur la stratégie de l’entreprise vis-à-vis de l’Internet des objets. "Il faut étudier l’ensemble du projet, définir les scénarios d’usage, les impacts sur le business model, les impacts organisationnels, sur les processus, ou encore les conséquences juridiques sur la sécurité des données. C’est une fois que l’on a balayé tout cela que l’on commencera à s’intéresser aux volets techniques du projet."

Damien Philippon chez Magellan Consulting ajoute : "Les industriels ont beaucoup de mal à identifier les scénarios d’usage. Tout le monde veut faire de l’IoT aujourd’hui, ils veulent à tout prix connecter leurs produits, mais ce n’est pas toujours pertinent. La première chose à faire c’est définir quelle sera la valeur s’usage apportée aux clients, quel sera l’impact sur le modèle économique de l’entreprise, ce sont des questions clés à se poser avant de commencer à étudier les plateformes techniques à mettre en jeu."

Damien Philippon, associé chez Magellan Consulting : " Nous avons intégré la partie 'Device Maker' au sein du groupe Magellan Partners afin d’avoir le savoir-faire depuis la conception de l’objet jusqu’à la solution logicielle. " © Magellan Consulting

Trouvez l’oiseau rare capable de concevoir l’objet de A à Z

Démarrer un premier projet d'IoT, c’est aussi trouver des spécialistes de cette nouvelle discipline qui est à l’intersection entre l’informatique embarquée, les télécoms, le cloud et le Big Data. Des compétences que peu de prestataires maitrisent dans leur ensemble. Damien Philippon argumente : "Nous avons intégré la partie 'Device Maker' au sein du groupe Magellan Partners afin d’avoir le savoir-faire depuis la conception de l’objet jusqu’à la solution logicielle."

La dernière édition du Sido, le salon français des objets connectés, qui s’est tenue à Lyon en avril 2015 a démontré le dynamisme de l’écosystème français dans le domaine. Un écosystème unique dont les entreprises de l'Hexagone peuvent tirer profit pour être dans les premières à se positionner sur leur marché avec un objet connecté.

Autour du même sujet