Tim Cook ne veut pas fusionner MacBook et iPad

La convergence entre iPad et Mac ne figure pas sur la feuille de route d'Apple, a assuré le CEO de l'entreprise californienne, qui affirme que les utilisateurs n'en voudraient pas.

Tim Cook l'a clairement dit à nos confrères de The Independant : non, il ne veut pas d'un terminal qui soit la convergence de l'iPad Pro et du MacBook. D'après le CEO d'Apple, les utilisateurs n'en veulent pas. "Nous voulons faire la meilleure tablette au monde, et le meilleur Mac du monde. Et mettre ces deux choses ensemble n'améliorerait aucun des deux", a affirmé le patron, qui a précisé que son entreprise "ressentait fortement" que ses clients ne voudraient pas d'un tel terminal qui fusionnerait MacBook et iPad.

La question se pose toutefois, notamment car les performances des puces AX qu'Apple utilise pour ses iPhone et iPad n'ont plus à rougir face à celles de technologie différentes (x86), et signées Intel, qui équipent les PC. Les derniers benchmarks montrent d'ailleurs que la puce de l'iPad Pro, lancé la semaine dernière, est plus performante que celle de nombreux PC. En plus, il y a quelques jours, Tim Cook s'était demandé, "pourquoi encore acheter des PC aujourd'hui" – des propos rapportés par le Daily Telegraph qui visaient toutefois les PC Windows et non les produits Apple.

Le successeur de Steve Jobs a bien admis que les différences entre les puces x86 et celle de ses terminaux mobileq se sont bien estompées, mais il part du principe que les utilisateurs veulent se servir à a fois de leur terminal iOS et de leur Mac, et préfère œuvrer à des fonctionnalités de continuité cross-device comme Handoff.

Apple / Mac