Le Qatari Mannai en négociation pour acheter GFI 560 millions d'euros

Mannai Corporation est en discussion en vue de prendre une participation de 51% dans l'entreprise française de services numériques.

Le conglomérat qatari Mannai Corporation négocie actuellement une prise de participation de 51% dans le capital de GFI. L'information a été dévoilée hier par l'entreprise française de services numériques par voie de communiqué de presse. Mannai Corporation propose 8,50 euros par action GFI, ce qui est plus de 30% supérieur au cours de l'action de la SSII à la clôture en fin de semaine dernière. La transaction valoriserait l'opération à hauteur de 561 millions d'euros.

Suite à cette annonce, le cours de bourse de GFI a été suspendu lundi. Employant 11 000 personnes, le groupe français a enregistré un chiffre d'affaires de 804 millions d'euros en 2014.

La proposition de Mannai Corporation a été bien accueillie par le conseil d'administration de GFI qui estime qu'elle "s'inscrit parfaitement dans le projet industriel du plan stratégique 2015-2018". Avec cette acquisition, Mannai Corporation renforce sa présence en Europe sur les services informatiques. Un segment dans lequel le groupe est déjà présent au Qatar et en Inde. Sur un total de 1,53 milliard d'euros, Mannai Corporation tirait déjà 400 millions d'euros de cette activité. Appartenant à QIPCO Holding, un fonds appartenant à la famille royale du Qatar, le conglomérat commercialise, aussi, des services d'ingénierie dans le gaz et le pétrole. Il est également présent dans les télécoms, la joaillerie ou encore la distribution automobile.

Acquisition / GFI