Microsoft Hololens, HTC Vive : la concurrence de l'Oculus Rift arrive

HTC et Microsoft viennent de révéler leur calendrier concernant leur casque de réalité virtuelle. Zoom sur les particularités techniques de ces alternatives à l'Oculus Rift de Facebook.

2016 sera une année marquée par l'essor de la réalité virtuelle. Elle a commencé avec le lancement des précommandes de l'Oculus Rift. Les premières livraisons sont annoncées pour la fin mars. Et aujourd'hui, la concurrence emboîte le pas : le casque Vive peut être lui aussi être précommandé, avec une date de livraison annoncée pour début avril. Microsoft a également avancé ses pions, et a révélé que l'édition développeur d'Hololens commencera à être livrée fin mars. Tous commenceront donc à être livrés pour les mêmes dates.

Vive, concurrent frontal de l'Oculus Rift

Il ne s'agit pourtant pas des mêmes casques. C'est celui de Microsoft qui se distingue le plus de la concurrence. Le casque Vive, fabriqué par HTC, ressemble en fait beaucoup à l'Oculus Rift, dont il est le concurrent frontal. Il s'agit dans les deux cas de casques qui doivent être reliés à un ordinateur assez puissant, notamment en termes de GPU, pour pouvoir plonger celui qui le porte dans une réalité virtuelle la plus vraisemblable et la plus fluide possible. Manettes et capteurs vont pouvoir accompagner ces casques, et enrichir l'expérience. Les différences de prix, de caractéristiques techniques et de prérequis entre le casque de Facebook et celui d'HTC, semblent finalement assez faibles (voir tableau ci-dessous). Ce sont les applications, et l'écosystème qui devraient faire la différence.

Les différences de l'Hololens de Microsoft

Vive est le concurrent frontal de l'Oculus Rift, pas l'Hololens

L'Hololens de Microsoft est différent, à plusieurs titres. D'abord parce qu'il n'aura pas besoin d'être relié à un ordinateur, puisque c'est un ordinateur autonome, embarquant une version de Windows 10, et disposant de connexions Bluetooth et Wifi. Il dispose de son propre processeur central (CPU), graphique (GPU) et même… holographique ("HPU"). Son autonomie devrait pouvoir dépasser les 5 heures pour des tâches peu gourmandes (email), et les 2 heures pour les plus complexes.

Autre particularité, et non des moindres d'Hololens : si les casques de Facebook et de HTC plongent dans une réalité virtuelle, celui de Microsoft incruste du virtuel dans la réalité, selon le principe de la réalité augmentée. D'ailleurs, et contrairement à ce que beaucoup ont cru, seule une petite portion de l'angle de vision pourra être virtuelle, et accueillir les fameux hologrammes.

  Microsoft Hololens HTC Vive Facebook Oculus Rift
Phase actuelle de commercialisation Précommandes possibles de l'édition Développeur (livraison prévues fin mars) Précommandes possibles (retail et premières livraisons annoncées pour le 5 avril) Précommandes possibles (premières livraisons annoncées pour fin mars)
Prix  3000 dollars 899 euros 699 euros
Autre matériel inclus dans le prix Clicker (sorte de souris) Deux manettes, deux capteurs, une app de dessin, deux jeux Une manette, deux jeux
Prérequis techniques (minimum conseillé) RAS : terminal autonome (embarquant Windows 10) sans fil Intel i5-4590, NVIDIA GeForce GTX 970 (ou AMD Radeon R9 290), 4 Go de RAM,  1 port USB 2,0 HDMI 1.4 ou DisplayPort 1.2, Windows 7 Intel i5-4590, NVIDIA GeForce GTX 970 (ou AMD Radeon R9 290), 8 Go de RAM, 2 ports USB 3.0, 1 sortie vidéo HDMI 1.3 (sortie directe, supportant 297 Mhz), Windows 7
Champ de vision Permet un champ de vision de 120°x120°, mais la vue virtuelle est petite (estimation : 30°×18°) 2 écrans 1080x1200 (fréquence de rafraîchissement de 90 Hz) 2 écrans 1080x1200 (fréquence de rafraîchissement de 90 Hz)

Reste aussi le positionnement du casque, et les premières applications annoncées. En s'alliant avec Steam, poids lourd du jeu vidéo, les intentions principales de HTC laissent assez peu de doute. Mais il n'est pas exclu que le développement d'applications B2C fassent appel d'air pour des applications plus professionnelles. D'ailleurs, une application de dessin en 3D (Tilt Brush, de Google) est incluse dans les précommandes du pack.

Du côté d'Oculus Rift, c'est un peu moins clair. Le casque est bien vendu avec des jeux, mais Mark Zuckerberg a laissé entendre que le casque explorera un potentiel plus vaste, et pourra par exemple aussi enrichir les expériences sociales, comme l'a fait son site. Du côté de Microsoft, des applications résolument professionnelles sont d'ores et déjà annoncées. Dassault Systèmes et Autodesk font d'ailleurs partie des premiers partenaires. Des logiciels maison, comme Skype notamment, seront aussi adaptés. Plusieurs cas d'utilisation, ont déjà été présentés, dans des secteurs aussi variés que la médecine, l'architecture, l'astrophysique, l'impression 3D ou même le CRM.

Réalité virtuelle