Mobilité : 4 nouveautés de Samsung pour les pros

Le Galaxy S7 n'est pas la seule nouveauté que Samsung va proposer aux professionnels mobiles cette année. Sécurité, réalité virtuelle et tablette convertible sont aussi au menu.

C'est une semaine importante pour Samsung : l'édition 2016 de son smartphone phare, le Galaxy S7, est sur le point d'être officiellement lancée dans l'Hexagone. Un téléphone sur lequel le groupe fonde beaucoup d'espoir, que ce soit sur le marché B2C ou le B2B. Il ne s'en cache pas, sur le terrain de la mobilité, sa stratégie B2B se base sur des produits à l'origine pensés pour le B2C, mais qui sont ensuite adaptés pour les professionnels – avec des logiciels ou des services dédiés aux entreprises. Cette année poursuit cette stratégie, et les nouveautés matérielles s'accompagnent de nouveautés logicielles. En voici 4, sur lesquelles Samsung pourra s'appuyer pour séduire ou retenir les pros en 2016.

1-Un Galaxy S7 avec des fonctionnalités attendues par des DSI

C'est le "flagship" de Samsung. Selon les chiffres fournis par le fabricant, le S6 s'était déjà bien mieux vendu, en entreprise, que le S5, malgré un prix plus élevé. Samsung espère donc poursuivre sur cette dynamique avec le S7. Deux fonctionnalités du S7 intéresseront particulièrement les pros : il résiste bien à l'eau et à la poussière (norme IP68), et une carte SD peut à nouveau y être insérée – une fonctionnalité demandée par des DSI qui souhaitent y loger des apps professionnelles. Des nouveautés qui se retrouvent aussi sur le S7 Edge, le frère plus haut de gamme du S7 qui a l'originalité d'avoir un écran incurvé.

A noter que ce S7 Edge tend à remplacer le Galaxy Note dans l'Hexagone, au moins pour cette année. Samsung a préféré mettre l'accent sur son Edge, au détriment du Note, dont la dernière version n'est pas distribuée en France. Dommage pour les professionnels adeptes du stylet.

2- Une version enrichie de Knox, pour mieux sécuriser les flottes

Knox a souvent été brandi par Samsung pour prouver que ses terminaux pouvaient répondre aux attentes particulières des entreprises. Le groupe sud-coréen va pouvoir continuer, car l'une des solutions de cette plateforme (Knox Workspace, qui est dédiée au cloisonnement) vient d'être auréolée d'une certification de l'Anssi (certification sécuritaire de premier niveau).

Knox Workspace est auréolé d'une certification de l'Anssi 

Le système de sécurité s'est aussi enrichi. Sa nouvelle version 2.6 devrait pouvoir aider à mieux gérer les dépenses liées au roaming, avec un contrôle du roaming par app. L'enrôlement devrait être facilité – plus besoin d'attendre que Samsung associe licence et numéro IMEI, les partenaires revendeurs pourront directement le faire. Les terminaux vont aussi pouvoir être partagés grâce à une fonctionnalité multi-utilisateurs améliorée, et surtout pensée pour les tablettes (en ligne de mire : répondre au besoin de partage au sein d'une équipe ou dans un rayon).

Enfin, Samsung promet de raccourcir très sensiblement le délai entre l'introduction des nouvelle possibilités de Knox et leur apparition dans les consoles des outils de MDM. L'attente ne devrait plus dépasser quelques semaines – contre plusieurs mois jusqu'ici. Les terminaux compatibles Android for Work vont aussi mieux pouvoir profiter de Knox : profil ou démarrage bloqué en cas de terminal volé font partie des fonctionnalités débloquées citées.

3- Un nouveau 2-en-1 embarquant Windows 10 Pro

La Galaxy TabPro S. © Samsung

Samsung revient cette année sur le marché des tablettes Windows, avec un 2-en-1 doté d'un écran Amoled de 12 pouces. Fine et assez légère (640 grammes), cette tablette Galaxy TabPro S pourra embarquer l'édition Pro de Windows 10. Dans cette version entreprise, la 4G sera intégrée. C'est un système d'aimant et de housse qui permet à la tablette de se convertir en portable.

La Galaxy TabPro S sera commercialisée aux entreprises, clavier inclus, en avril.

4- Du matériel pour se lancer dans la réalité virtuelle

Samsung est déjà prêt pour le marché de la réalité virtuelle. Lancé l'année dernière, son casque, le Gear VR, peut trouver sa place, car Samsung a été malin. Fonctionnant avec les smartphones récents de la marque sud-coréenne, il est vendu à moins de 100 euros, soit sept fois moins cher que l'Oculus Rift. Le Gear VR devrait ainsi pouvoir être utilisé pour rapidement mettre en place des POC, à peu de frais (Surgevry explore déjà son potentiel pour former des chirurgiens).

Pour compléter son offensive, Samsung a aussi présenté il y a quelques semaines sa Gear 360, une petite caméra filmant à 360°, qui pourra fournir du contenu à son casque. Pour Samsung, comme pour de nombreux géants du secteur, le décollage du marché de la réalité virtuelle est non seulement imminent, mais devrait largement être tiré par des applications professionnelles. A suivre.

Mobilité / Tablette