Affaire San Bernardino : le FBI a payé plus d'un million de dollars pour débloquer l'iPhone

L'agence a déboursé au moins 1,3 million de dollars pour accéder aux données de l'iPhone de l'auteur de la fusillade de San Bernardino

Nouvelles révélations dans l'affaire de l'iPhone de Syed Farook, auteur de la fusillade de San Bernardino. Le FBI avait admis avoir recouru aux services d'un tiers pour accéder aux données contenues dans l'iPhone verrouillé. Il s'agissait en fait de hackers professionnels, qui lui ont vendu une méthode, a-t-on appris par la suite.

Le patron de l'agence vient de donner des indices concernant son prix. Lors d'une conférence sur la sécurité, à Londres, le directeur du FBI James Comey a expliqué que le montant était "bien plus élevé" que la somme de tous les salaires qu'il allait percevoir jusqu'à la fin de son mandat, dans un peu plus de sept ans. Soit plus d'un million de dollars – 1,3 million, ont pu calculer les journalistes américains, en se basant sur un salaire de quelque 180 000 dollars par an.

Une somme  qui pourra paraître élevée, mais qui correspond à celle observée sur le marché. En novembre dernier, une entreprise avait par exemple ouvertement payé un million de dollars pour une faille qui permettait de pirater iOS 9.

Selon James Comey, débourser une telle somme était justifiée, "cela les valait", a-t-il affirmé. Et ce, malgré le fait que son agence n'ait finalement rien trouvé d'intéressant dans l'iPhone de Syed Farook...

IPhone / Faille