Des arbres sur le toit des centres de données

A l'heure du développement durable et des économies d'énergie, Phil Nail, directeur informatique du FAI américain Asio.net, a eu une idée : étaler 10 centimètres de terre sur les 600 mètres carrés de toit de son centre de données (datacenter) et y planter des buissons résistants. Objectif : diminuer de moitié les besoins, et donc les coûts, en rafraîchissement de ses 300 serveurs. Comment : grâce aux propriétés de conservation de la fraîcheur de la terre. Son nouveau système viendra s'ajouter aux panneaux solaires déjà installés dans un datacenter résolument écolo.

Serveurs / Etats-Unis