Christophe Schaming (Winamax) "Nous utilisons le plus possible l'Open Source"

christophe schaming est directeur technique de winamax.
Christophe Schaming est directeur technique de Winamax. © Winamax

Vous n'utilisez aucune solution propriétaire d'éditeurs tiers ?

C'est en effet la politique interne, et dès que c'est possible, nous utilisons l'Open Source et développons nous-mêmes les outils dont nous avons besoin. La seule solution propriétaire que nous utilisons est celle de Dictao, qui nous fournit notre coffre fort numérique. L'Arjel nous impose un coffre fort numérique certifié CSPN (Certification de Sécurité de Premier Niveau) par l'ANSSI. Or, ce fut le premier fournisseur à remplir les exigences de l'Arjel.

 

Il est possible de jouer directement via le site, grâce aux technologies d'Adobe. Celle de Microsoft (Silverlight) ne vous semblait pas adéquate ? Celle du HTML5 vous intéresse ?

Nous avons besoin d'une connexion persistante, ce qui exclut le HTML5. Quant à Silverlight, au moment de réaliser ce choix, la technologie de Microsoft était encore balbutiante.

 

En termes de référencement, la concurrence doit être rude. Avez-vous pensé à utiliser des techniques de SEO Black Hat ?

Nous avons été pendant plusieurs mois premier sur la requête phare, "poker en ligne", mais notre concurrent a frappé fort et nous dépasse en ce moment. La concurrence est en effet rude.

Quant à la tentation du référencement Black Hat, elle a été écartée car les risques sont trop gros : les sanctions de déclassement sont sévères, et il est ensuite trop difficile de remonter la pente. Les retours d'expérience que nous avons entendus nous ont dissuadés d'emprunter cette voie là.

"Nous n'allons pas être présents sur Windows Phone"

Pour le SEO, nous avons fait appel à l'agence JH Conseil pour nous aider. Le contrat prévoit des primes au résultat et à la position, selon des critères assez complexes basés sur les mots clés et leur position.   

En outre, nous avons dû recommencer tout notre travail de SEO lorsque nous sommes passés du .com au .fr  Nous avions déjà des bonnes pratiques et avons pu optimiser le référencement avant même d'ouvrir la plateforme française aux internautes. En fait, l'essentiel du travail consiste à trouver  des partenaires et à mettre en place des liens pointant vers notre site, y compris en recourant aux annuaires payants.

 

Quelle est votre stratégie par rapport aux smartphones ?

Nous avons porté le jeu sur Android et sur iPhone. Pour la version Android, avec sa compatibilité aux technologies d'Adobe, cela fut assez simple  Pour l'iPhone, il a fallu développer ex nihilo, cela a duré 3 mois et demi.

Nous n'allons pas être présents sur Windows Phone car la connexion persistante dont nous avons besoin fait défaut. Quant au Blackberry, nous nous posons la question, notamment depuis que RIM semble avoir rajeuni sa cible.

 

Quels autres chantiers avez-vous actuellement ?

Nous visons un autre terminal : la télévision, via les box de FAI, qui devraient permettre de jouer depuis la télé. Nous attendons le nouveau SDK de la dernière Freebox, qui a pour l'instant été réservé à quelques partenaires exclusifs, mais nous devrions bientôt tous y avoir accès.

 

 

Projets informatiques / Référencement naturel