Sommaire

En savoir plus

 

Aux frontières du décisionnel et de la gestion de processus, la supervision d'applications métier tend à se généraliser dans les entreprises. Les établissements bancaires en sont particulièrement friands.

Visant à mesurer la performance de l'exécution des principaux processus métiers et fonctionnels de l'entreprise, les projets de BAM (pour Business Activity Monitoring ou supervision des applications métier) ont pris leur essor au début des années 2000.

Leur objectif ? Permettre la remontée d'informations stratégiques témoignant du bon - ou du mauvais - fonctionnement de tout ou partie des processus métiers (traitement d'une commande, suivi d'un ordre de virement bancaire, gestion d'une action logistique...).

Mais également, de centraliser en une vue et interface unique, via un hyperviseur, les informations issues de ces infrastructures matérielles ou applicatives systèmes et réseaux (saturation de la bande passante, anomalies dans les logs serveurs, charge CPU...).

 

Par Dominique FILIPPONE, JDN Solutions, le 05/05/2008

 


JDN SolutionsEnvoyerImprimerHaut de page