Les clubs de DSI : une manière de lutter contre la solitude du responsable Le Coter Club : association de DSI des collectivités territoriales

Le 10 et 11 juin 2008 le Coter Club organisait sont 19e congrès. L'association fêtait sa vingtième année d'existence. Avec pour objectif de regrouper les DSI des collectivités territoriales, cette association compte une cinquantaine de membres. Parmi eux, on compte principalement des responsables informatiques de conseils généraux et de municipalités. Des DSI de communautés de communes ou d'agglomération y sont également présents, à l'image de son président, Daniel Rigault, DSI de la communauté d'agglomération Plaine Commune en Seine-Saint-Denis.

Un congrès thématique chaque année

Le Coter Club articule l'essentiel de ses activités autour de son congrès annuel. Un événement sur deux jours structuré sous forme de présentations de retours d'expérience. A chaque édition son thème. Cette année, le sujet était centré sur le DSI durable. "Les interventions portaient notamment sur l'informatique verte et le développement durable, mais également sur le futur des DSI ainsi que les problématiques de rationalisation et de mutualisation", détaille Daniel Rigault.

L'occasion de revenir sur les premières initiatives de regroupement informatique de départements, telle l'initiative du GIP e-Bourgogne. Les années précédentes, les congrès ont porté notamment sur la dématérialisation, à la fois dans le domaine des procédures de marché public ou en matière de flux vers les organismes de tutelle et les citoyens. "En 2007, le sujet était axé sur la DSI 2.0, ou les nouveaux enjeux de la DSI", ajoute Daniel Rigault. Au programme : le défi de la gouvernance, les logiciels libres, le travail collaboratif, et le Web 2.0.

Les fournisseurs amenés à jouer un rôle actif

Au total, 145 représentants de collectivités territoriales ont participé au congrès en 2008. A la différence d'autres clubs de DSI (comme le Gun) qui préfère rester indépendant, le Coter Club laisse une large place aux fournisseurs de technologies. "Nous leur proposons de souscrire un stand sur le forum qui se tient en parallèle des conférences, ce qui nous permet aussi de financer l'événement", explique Daniel Rigault. Les fournisseurs sont également associés aux réunions de préparation de la manifestation qui se tiennent tout au long de l'année.

145 représentants de collectivités territoriales ont participé au congrès en 2008

"Cette année les présentations de retour d'expérience étaient préparées en binôme par la DSI utilisatrice et son fournisseur, la conférence étant prise en charge par l'un ou l'autre selon les cas", précise Daniel Rigault. Parmi les intervenants de l'édition 2008 figurait notamment Christophe Legrenzi, PDG Acadys. Ce spécialiste en pilotage informatique a notamment évoqué la mutation de la DSI, d'une direction des systèmes d'information vers une direction des services d'information.

Une philosophie comparable à celle du Cri'Ouest

Pourquoi cette proximité avec les acteurs informatiques ? "Elle s'explique par les liens historiques que nous entretenons avec Bull dans notre secteur. Nous étions tous basés au départ sur des systèmes Gcos", explique Daniel Rigault. "Il est vrai que nos fournisseurs de systèmes se sont beaucoup diversifiés depuis. Mais cette historique a engendré chez nous une culture importante de la relation fournisseurs."

Une logique qui n'est pas particulière au Coter Club. D'autres associations de DSI ont adopté la même philosophie. C'est le cas du Cri'Ouest. qui regroupent des décideurs et prestataires informatiques du grand Ouest (Pays de Loire, Bretagne, Poitou-Charentes, Basse Normandie) autour d'événements de partage d'expérience.

DSI