Entre collaboratif et sécurité, les éditeurs de logiciels réinventent leur SI L'enjeu du travail collaboratif

Adossant leur valeur à l'accroissement de leur expertise et de leur savoir fonctionnel et technologique, les éditeurs font partie des tous premiers acteurs à avoir compris l'intérêt que pouvait revêtir pour eux les outils de travail collaboratif. Il n'en demeure pas moins des approches assez différentes selon les acteurs dans ce domaine, notamment en matière de choix de technologies.

Pour orchestrer ses processus collaboratif, la direction technique de Cegid a fait le choix de Microsoft Sharepoint comme outil d'animation de ses communautés de développeurs. "Cette plate-forme est notamment utilisée pour partager des actualités, des bonnes pratiques et autres référentiels", décrit Sylvain Moussé, directeur technique du groupe.

Chez Ilog, un wiki est notamment utilisé par la R&D pour le partage de connaissances. Une solution qui permet aussi de faire remonter à la DSI des propositions d'amélioration, ou d'échanger sur l'opportunité de généraliser une initiative d'une équipe de développeurs. 

La Telepresence de Cisco réservée aux grands clients de Dassault Systèmes

Au sein de Dassault Systèmes, la problématique collaborative est renforcée par la nécessité de gérer une R&D distribuée sur plus sites à travers le monde.

Pour répondre à cette forte dispersion des collaborateurs affichant des besoins d'interaction fort, l'éditeur met en œuvre toute une panoplie d'outils, au premier rang desquels la messagerie instantanée (par le biais de la technologie Microsoft) ainsi qu'une application de transfert de fichiers sécurisée, basée sur un développement interne.

Plus original, Dassault Systèmes a déployé plus récemment un outil de peer-to-peer (Microsoft Office Groove). Un environnement à travers lequel les utilisateurs internes ont la possibilité de partager des fichiers. Et si un contenu déposé dans un espace est modifié, les changements seront  automatiquement répliqués pour l'ensembles des abonnés à cet espace. "Ce qui simplifie grandement la gestion des versions de fichiers", commente-t-on chez Dassaut Systèmes.  

L'éditeur d'outils de PLM a également recours à diverses solutions de communication vidéo. "Nous venons de faire le choix de la solution WebEx pour la conférence Web", souligne Philippe Kervoelen, responsable au sein de la DSI corporate Dassault Systèmes. "Nous l'utilisons notamment pour communiquer avec les clients sachant qu'elle ne nécessite qu'une configration légère pour fonctionner avec une webcam, tout en nous permettant de réaliser des démonstrations de nos produits en 3D."

Pour compléter cette offre, la DSI de Dassault Systèmes a déployé une infrastructure de vidéo conférence HD pour connecter des salles de réunion géographiquement éloignées. "Nous avons aussi installé la Telepresence de Cisco pour réaliser des réunions virtuels", confie le responsable. "Il s'agit d'une prestation haut de gamme que nous réservons à certains clients VIP." Et Philippe Kervoelen : "Nous avons besoin de proposer des outils à la hauteur de l'image high-tech que nous véhiculons."

DSI