Big Data : Oracle Exadata passe à 88 To de mémoire Flash

Avec la 5e version de son appliance, Oracle s'est attaché à booster le stockage et la performances des I/O. Objectif : traiter toujours plus de données, toujours plus rapidement.

Oracle lève le voile sur Exadata X-4. Selon l'éditeur, la 5e mouture de son appliance de base de données affiche des performances deux fois meilleures que la version précédente. De 44 To de mémoire Flash PCI, Exadata passe pour l'occasion à une capacité de 88 To, notamment via un accroissement des capacités physiques et de compression. Objectif du groupe : pouvoir supporter de manière optimisée les transactions et bases de type OLTP (online transaction processing) sur des volumes de données massifs (Big Data).

De nouveaux algorithmes de cache Flash, centrés sur les tables et partitions, font également leur apparition. Et côté réseau, l'éditeur revendique une vitesse d'entrées et sorties (I/O) par seconde en progression de presque 100%. Désormais, "les débits de sortie d'un seul rack Exadata peuvent atteindre 100 Gb/s", indique Oracle.

En matière de stockage, X-4 a aussi pour but de faciliter la prise en charge de Pétaoctets de données, via là encore de nouveaux algorithmes de compression. "Globalement, nous souhaitons faciliter la consolidation de centaines de bases de données sur un seul rack", commente Oracle. Concurrent de SAP HANA, Exadata affiche un prix d'entrée de 220 000 dollars (avec 8 racks), contre 1 100 000 dollars pour une version complète (lire le document tarifaire sur le site d'Oracle).