Fuites sur Windows 8 en France : prison ferme pour Alex Kibkalo

L'ex-employé de Microsoft accusé d'avoir livré à un blog français des informations sur Windows 8, avant son lancement, a été condamné à trois mois de prison ferme.

Le verdict vient de tomber dans l'affaire Alex Kibkalo. Ce ressortissant russe, ex-employé de Microsoft, a été condamné par la justice américaine à trois mois de prison ferme pour vol de secrets commerciaux.

Ancien senior architect chez Microsoft, Alex Kibkalo a travaillé pour l'éditeur pendant 7 ans (jusqu'en août 2013). Il est condamné pour avoir transmis des préversions de développement Windows 8 à un blogueur français, ainsi que des copies d'écran confidentielles.

Pour étayer ses preuves, Microsoft était allé jusqu'à consulter la boîte Hotmail de Kibkalo. Une pratique qui a été largement critiquée dans la foulée, ce qui a depuis obligé Microsoft à préciser les conditions d'utilisation de son service. Le groupe a notamment définit un processus interne transparent concernant de telles consultations de comptes dans le cadre de procédure juridique.

Microsoft / Windows 8