Meetic vs Smartdate : les dessous techniques des sites de rencontre Comment gérer les communications entre internautes

Les internautes font une grande partie du contenu de votre site. Quels contrôles pouvez-vous automatiser pour filtrer le contenu ?

Meetic : Nous avons réalisé des tests avec des solutions chargées de veiller sur les photos soumises par les internautes. Elles devaient notamment détecter certaines parties du corps. Elles se sont révélées relativement efficaces mais elles émettaient quelques faux positifs très laborieux à corriger. Au final, à cause de ces cas-là, elles ne faisaient pas gagner autant de temps qu'escompté et nous avons dû les écarter.

C'est donc l'intelligence humaine qui modère aujourd'hui le contenu envoyé par les internautes. Un tiers de notre service client, dédié à cette tâche, est actuellement basé offshore, à Casablanca. Il y a beaucoup à faire : un million d'annonces sont vérifiées chaque mois. Une annonce ou une photo sur vingt sont refusées en moyenne. 100 000 profils sont fermés par mois car ne correspondant pas aux conditions générales d'utilisation de nos sites

Je précise que pour optimiser l'affichage des photos des profils, nous utilisons aussi les solutions CDN d'Akamaï, couplée à celles, complémentaires de Cedexis [CDN multisourcing fondé par des anciens d'Akamaï NDLR].

 

"Nous nous sommes impliqués dans des projets Open Source" (Meetic)

Smartdate : Pour que les profils puissent être convenablement modérés, ce sont des humains qui sont chargés de les valider chez Smartdate.

Cette tâche est aussi en partie gérée offshore. Mais nous faisons aussi confiance à nos membres pour signaler les problèmes. Ils sont ainsi invités à nous alerter lorsqu'un profil leur semble problématique. En fait nous faisons confiance au comportement citoyen de nos membres, et nous allons d'ailleurs prochainement les récompenser.

Par ailleurs nous filtrons aussi les contenus que s'échangent nos membres via nos outils de tchat et de messagerie. Une liste de mot mal venus sont ainsi automatiquement censurés.

 

Quels outils utilisez-vous pour envoyer les messages à vos abonnés ?

Smartdate : Nous nous servons actuellement de l'outil d'eCircle mais nous allons opter pour celui, plus compétitif, de SendGrid. Ces outils nous permettent de personnaliser les mails selon le prénom, le sexe et les activités sur notre site de l'utilisateur. Ce dernier peut aussi configurer le type et la fréquence des mails qu'il reçoit.

Meetic : Nous utilisons Neolane pour personnaliser les emailings de tous nos services, pour tous les pays. Nous utilisons cette solution depuis 2005, et Neolane était alors une plus petite entreprise qu'aujourd'hui. Sa croissance a donc bien su accompagner la nôtre. Sa solution nous permet aujourd'hui d'envoyer 12 millions de mails par jours.

le site de smartedate indique bien que les internautes peuvent  paramétrer
Le site de Smartedate indique bien que les internautes peuvent  paramétrer l'emailing. © Smartdate / Capture JDN

 

 

 

Grâce à quelles solutions les internautes peuvent-il communiquer en direct entre eux ?

Meetic : Nous utilisons Jabber et son service basé sur XMPP. Nous avons d'ailleurs travaillé en partenariat avec ProcessOne pour améliorer le socle Open Source ejabberd.

Smartdate : Notre tchat a été développé en interne en suivant une méthode agile. La première version a été réalisée en peu de temps, trois semaines, sans que nous puissions précisément savoir comment elle allait être utilisée. Nous avons donc attendu de voir l'usage qui allait en être fait avant d'y apporter les modifications attendues, notamment par ses utilisateurs. Nous procédons ainsi, selon une méthode agile, pour la plupart de nos développements d'applications.

Sites de rencontres / Projets informatiques