Journal du Net > Solutions > DSI >  DSI > Interviews > Yann Djenderedjian - Empruntis.com
INTERVIEW
 
05/06/2007

Yann Djenderedjian (Empruntis.com) : "Nous enregistrons 80 000 nouveaux dossiers par mois"

Le site Web de comparaison de produits de crédit et d'assurance s'est tourné vers les logiciels libres. Il s'est construit un back-office au fur et à mesure du développement de ses nouveaux services.
  Envoyer Imprimer  

 
  • Yann Djenderedjian, DT d'Empruntis.com
 

Pouvez-vous revenir sur l'historique du site Empruntis.com ? Quelles sont aujourd'hui vos activités ?

Yann Djenderedjian. Empruntis est une société de 300 personnes, spécialisée dans le métier du crédit et des assurances pour le particulier. Nous sommes un intermédiaire entre les banques, les assurances et le particulier. Cela implique de stocker les offres de nos partenaires et de procéder à un calcul en temps réel des taux les plus intéressants pour le client. Nous lui proposons également un rendez-vous en agence ou une souscription de l'offre.

Petit à petit, nous avons développé un certain nombre de services supplémentaires : le crédit automobile, le crédit immobilier, le crédit à la consommation, le rachat de crédit, le refinancement, le crédit orienté défiscalisation, l'assurance auto / moto / santé et habitation. Tous les produits et les services sont disponibles en ligne, en marque blanche et en direct.

Que gère le département informatique dans tout cela ?

Toute la partie technique au sens large, c'est à dire les développements, l'informatique bureautique, l'exploitation et la maintenance mais pas les serveurs de production. Pour l'hébergement, nous avons tout de suite fait le choix d'être chez un spécialiste du domaine. Il s'occupe également de la maintenance. Il s'agit en l'occurrence de Linkbynet. Ce sont eux aussi qui gèrent les changements de versions logiciels, la sécurité du site et des serveurs.

En revanche, les serveurs hébergés dans nos locaux pour nos besoins internes sont gérés par nos équipes.

Avez-vous toujours été chez le même hébergeur ?

Non, la première année nous étions chez un autre hébergeur mais qui s'est fait racheter au bout d'un an. Leur niveau de prestation allant en diminuant, nous avons changé depuis 2002 pour Linkbynet. Nous n'envisageons pas d'en changer depuis car ils ont sû s'adapter à nos besoins.

Qui gère l'évolution du parc machine en fonction des contraintes projets : votre équipe ou votre hébergeur ?

Ce savoir-faire a été conservé en interne, car c'est là que se trouve la connaissance sur l'impact technique d'un nouveau partenariat ou d'un nouveau service. C'est à moi de les prévenir s'il faut prévoir ou non des machines de secours pour une opération spéciale.

Quelle partie de l'informatique d'Empruntis a nécessité le plus de travail ?

"La taille de notre base de données implique d'être rigoureux dans l'optimisation des développements"

Le gros du travail a porté sur le moteur de tarification, de la conception jusqu'au développement. Il faut de plus assister continuellement les conseillers dans leur travail pour automatiser le maximum de tâches. Ce qui est bien sur un service, nous le répliquons sur un autre, ce qui implique de gérer certaines priorités au niveau technique. Un service adapté à 3 ou 4 personnes ne sera pas à placer au même niveau qu'un service qui touche 100 personnes.

C'est pour cela que nous faisons vivre les outils en fonction des effectifs nécessaires au traitement des dossiers. L'optimisation de notre base de données et des outils de back-office constitue désormais la majorité de nos développements.

Qu'avez-vous choisi comme solution de base de données ? Pour quelles raisons ?

Nous avons opté pour la base de données MySQL. C'était en quelque sorte un pari en l'an 2000, car la base n'était pas très connue au lancement du site, mais je connaissais bien les difficultés que l'on pouvait rencontrer aussi avec un environnement Microsoft.

Ce produit s'est bien développé et sa croissance a suivi la nôtre, ce qui nous a permis de rester sur notre choix initial. Aujourd'hui, la base de données traite 50 millions d'enregistrements et stocke plus de 10 Go de données. Je ne suis pas inquiet pour l'avenir car d'autres sociétés ont MySQL avec des bases 5 fois plus grosses que celle-ci. Cependant, la taille de notre base de données implique d'être rigoureux dans l'optimisation des développements.

Quelles informations transitent à travers votre base de données ?

Elle stocke les produits bancaires et d'assurance de nos partenaires, mais ces informations ne sont qu'une petite partie de notre base de données. L'essentiel du volume est généré par les dossiers des clients. Nous avons 80 000 dossiers par mois à stocker, avec dans un dossier près de 80 champs affichés. Et pour un dossier donné, il faut placer des informations de suivi pour les N banques qui ont bien voulu y répondre. Depuis peu, nous archivons ces données.

En plus de ce travail quotidien, il y a l'action des conseillers clientèle qui consiste à suivre le dossier, à le modifier. En général un dossier vit sur une durée allant de 6 mois à un an.

Pourquoi ne pas avoir choisi des bases comme Oracle ou DB2 pour ce genre de traitements ?

"Il n'est pas exclu qu'un jour nous passions partiellement ou totalement sur des bases comme Oracle"

Si nous devions passer aujourd'hui sur Oracle ou DB2, nous aurions à gérer des problèmes de temps de réponse et nous devrions dégrader certaines fonctionnalités du site, ou refondre certains développements. Aujourd'hui, avec les performances des machines qui augmentent et celles de MySQL, le site arrive à fournir un niveau de temps de réponse quasi-stable. Mais il n'est pas exclu qu'un jour nous passions partiellement ou totalement sur des bases comme Oracle.

En quoi consiste votre back-office pour les conseillers clientèle ?

C'est de l'informatique de gestion, une sorte d'intranet hébergé à l'extérieur et à partir duquel le conseiller clientèle va pouvoir gérer les nouveaux dossiers, consulter des tableaux de bord... Tout y est enregistré dans la même base de données que celle qui sert pour le site Internet.

N'auriez-vous pas intérêt à désolidariser la base de données du back-office de celle du site Internet ?

Pas forcément. Le fait de séparer ces informations aura un impact sur la consultation en temps réel des informations par les conseillers clientèle. Nous allons bientôt passer sur une technologie qui va redonder en temps réel la base de données. A partir de celle-ci, nous pourrons décider soit de séparer les requêtes lourdes sur des bases secondaires, soit de déplacer toutes les requêtes de back-office sur une base secondaire.

Comment assurez-vous la fiabilité de votre architecture ?

Nous déplaçons des tables utilisées en production vers des tables d'archives dans MySQL pour toutes les informations qui ne sont plus utilisées en permanence. Nos serveurs sont par ailleurs sauvegardés par notre hébergeur tous les jours. Après 6 mois, ces informations sont stockées dans des locaux sécurisés distants. En interne, nous disposons aussi d'un serveur de secours, prêt à reprendre l'activité d'un serveur HS à partir d'informations à J-1.

Assurez vous-également une redondance au niveau de l'opérateur ? De l'hébergeur ?

 
En savoir plus
 
 
 

Oui, l'hébergeur nous fournit la redondance au niveau des opérateurs. Il dispose de 3 salles dans Paris, à des endroits différents, mais reliées entre elles par des liens haut débit. Nous n'avons jamais eu de problèmes dû à un opérateur cependant. Pour la redondance de l'hébergeur, nous en avons parlé plusieurs fois mais jusqu'à présent ce projet n'a pas eu de suite.

Utilisez-vous des technologies de type Ajax pour dynamiser l'affichage de vos formulaires en ligne ?

Non. Nous utilisons déjà Ajax dans notre back-office pour faciliter le travail des conseillers clientièle, et nous allons en faire de plus en plus même au niveau du site Web. Mais à l'heure actuelle, Ajax passe encore relativement mal sur des navigateurs comme IE 6. Quand les internautes se seront tournés massivement vers Firefox et IE 7, nous pourrons y recourir plus souvent.

 

 
Les choix de la direction technique d'Empruntis.com
 
  Solution Choix  
  Base de données MySQL  
  Langage de programmation PHP  
  Serveur Web Apache  
  Hébergeur LinkByNet  
  Gestion de contenu Interne  
  Comptabilité / ERP Sage  
  Système d'exploitation Linux Debian  

 


JDN Solutions Envoyer Imprimer Haut de page

Sondage

Votre entreprise évolue-t-elle vers une informatique bimodale ?

Tous les sondages