Comment les grandes entreprises urbanisent leurs systèmes d'information La DSI d'Allianz accompagne le passage à une organisation multi-réseau de distribution

Fin 2009, Allianz France élabore un nouveau plan stratégique sur trois ans. Issu du rapprochement du groupe Allianz et des AGF, le nouveau groupe entend renforcer sa performance à la fois technique et financière. Objectif : s'orienter vers une distribution de produits en multi-réseau (interne, courtiers, Internet...), quelle que soit l'offre. D'une structuration par activité (assurance vie, santé...), le groupe souhaite mettre en place un nouveau modèle d'organisation adapté à cette nouvelle stratégie, découpé par fonction : distribution, marketing, opérations...

 

christophe bonnet est responsable du départment stratégie d'architecture au sein
Christophe Bonnet est responsable du départment Stratégie d'Architecture au sein de la Direction de l'Architecture et du Pilotage d'Allianz France. © Antoine Crochet-Damais / JDN Solutions

Une infrastructure de services pour mieux s'adapter

 

Architecturé selon cette logique en silos métier, le système d'information existant n'était pas adapté à la nouvelle stratégie. "D'où la nécessité de le refondre progressivement, en l'alignant sur le nouveau modèle organisationnel", explique Christophe Bonnet d'Allianz France.

Pour accompagner le passage au multicanal, la DSI a déjà décidé de déployer une plate-forme pour gérer les échanges entre applications commerciales et de gestion. Une solution d'intégration en couplage lâche reposant sur une infrastructure orientée services (ESB), a été retenue pour pouvoir modifier les différents systèmes connectés indépendamment les uns des autres.

 

Le déploiement d'un référentiel de données client, ou Master Data Management (MDM), est également acté en vue d'unifier l'information client au sein d'une vue unique et commune à tous - ce qui n'était par le cas jusqu'alors. "Avec la mise en œuvre d'un entrepôt de données pour alimenter les différentes bases décisionnelles, dont le choix est en cours, MDM et ESB constituent le premier lot d'un programme de fondation dont la mise en œuvre s'étendra jusqu'à fin 2011", précise Christophe Bonnet. Un second lot est prévu ensuite avec la mise en place de moteurs de produits, pour faciliter la construction d'offres packagées dans une logique multi-canal, et d'un moteur de workflow.

 

Un chantier qui fait partie des programmes stratégiques du groupe

 

Soutenu directement par la direction générale, le chantier d'urbanisation et d'architecture s'inscrit parmi les 32 programmes stratégiques d'Allianz France. Son budget représente environ 15% de l'investissement prévu pour remettre à plat l'ensemble du système d'information. En termes de gouvernance, une matrice de priorisation listant les différentes architectures IT cibles en fonction des objectifs métier (cross-selling, partage du client entre réseaux...) a été validée par le comité de direction en 2009.

 

La refonte de l'architecture IT : un pari sur l'avenir

"Le programme 'IT Architecture' est considéré comme un 'enabler' [ndlr ou facilitateur] pour les autres projets d'Allianz France", insiste Christophe Bonnet. "On ne sait en effet pas anticiper aujourd'hui les gains qu'il apportera pour les métiers, mais on fait le pari qu'il y en aura à court ou moyen terme grâce à l'agilité qu'il apportera". Pour l'heure, le programme est piloté par le biais d'indicateurs non-financiers, notamment liés au niveau de complexité du système d'information (le nombre de flux et de systèmes interfacés, le délai de prise en compte des changements...).

 

Parmi les principaux facteurs clés de succès du chantier, Christophe Bonnet évoque en tout premier lieu le soutien de la direction générale. "Le président directeur général et président du comité exécutif d'Allianz France [ndlr Jacques Richier] a été DSI", rappelle-t-il. Avant son passage chez Swiss Life puis son entrée aux AGF, Jacques Richier a occupé plusieurs postes de direction au sein de la société d'assurance Azur, dont celui de directeur informatique. Une expérience qui explique sans doute en grande partie son degré d'implication. 

Projets informatiques / ALLIANZ