L'innovation : une question de survie pour les DSI ? Tablettes tactiles, puces sans contact, réseau social d'entreprise...

Parmi les innovations de rupture les plus souvent citées par les consultants, les nouvelles expériences numériques en matière de CRM font figure d'exemples types. Au programme : les bornes numériques sur les lieux de vente, ou le développement de codes à barre en magasins pour proposer d'accéder à des contenus ou services Web par le biais de smartphones. "Avec la crise, les clients ont des exigences plus fortes, à la fois sur les prix et l'efficacité de la relation. Ce qui constitue un catalyseur pour ce type d'innovation, en particulier dans des secteurs qui se sont fortement consolidés comme les télécoms", commente Benoît Bouffart chez Solucom. 

 

les applications pros pour l'ipad commencent à se multiplier.
Les applications pros pour l'iPad commencent à se multiplier. © Avec l'autorisation d'Apple

Le développement des usages numériques en dehors de l'entreprise, notamment autour des réseaux sociaux et de la mobilité, challenge les DSI et les pousse à proposer des outils équivalents en interne. "Les réseaux sociaux et les 'Twitter' d'entreprise ont été mis en place pour éviter la fuite des salariés sur les réseaux sociaux grand public", constate Benoît Bouffart.

 

Les interfaces tactiles : prochain Far West des applications métiers

 

HTML5, tactile multi-points, cartographie et géolocalisation... Les interfaces graphiques de nouvelle génération sont également identifiées comme des technologies de rupture par la plupart des observateurs.


"Mais attention, les DSI ne doivent pas s'engager dans une course à l'innovation technologique. Ce qui comporte le risque de tomber dans un zapping permanent et mettre en place des solutions peu matures et par conséquent peu sécurisées", prévient Vincent Delaporte, responsable de l'activité technologie d'Accenture France.

Et Benoît Bouffart de renchérir : "le déploiement de la technologie doit être conduit par des usages qu'il est important d'éprouver par le biais de maquettes en concertation avec les métiers." Dans le cadre de ses missions, Solucom accompagne des entreprises réalisant des tests d'application innovante dans de nombreux domaines : des tablettes tactiles pour des techniciens de proximité, des applications de géolocalisation adaptées aux forces de vente, ou encore des systèmes de réalité augmentée pour faciliter les diagnostics réalisés par des agents de maintenance technique (dans le secteur de l'automobile ou du chauffage).  


"Reste que les DSI ont encore du chemin à faire pour passer d'un mode proactif répondant au lancement de nouvelles offres et un métier de gestionnaire de production, ce qu'on leur demandait jusque-là, à une culture de l'innovation réactive avec la capacité de faire émerger de nouveaux usages métiers. Une posture qui demande d'impliquer les membres de la DSI comme les directions métiers, voire même les partenaires et fournisseurs", conclut Benoît Bouffart.

 

Innovation / Réseaux sociaux