Microsoft perd de l'argent avec ses tablettes Surface

Le chiffre d'affaires de Surface n'a pas couvert les coûts de fabrication, distribution et marketing. Cela n'empêche pas Microsoft de publier de très bons résultats trimestriels.

Microsoft a publié ses résultats financiers pour son deuxième trimestre fiscal 2013-2014, clôturé le 31 décembre 2013. Au global, le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 24,52 milliards de dollars, en hausse annuelle de 14% pour un résultat net de 6,56 milliards (+2,8%).

L'activité "Commercial", qui regroupe les segments "Commercial Licensing" (Windows Server, SQL Server, Exchange, SharePoint...) et "Commercial Other" (Office 365 pour les entreprises, Windows Azure, Dynamics CRM Online...) affiche un chiffre d'affaires de 12,67 milliards de dollars, en progression de 9,98% sur un an. Dans le détail, "Commercial Licensing" progresse de 7% et "Commercial Other" de 28%. La croissance de ces segments a notamment été portée par les ventes liées aux services cloud Azure et Office 365 qui ont plus que doublé d'une année sur l'autre.

Côté hardware, Microsoft a vu le chiffre d'affaires lié aux tablettes Surface bondir en passant de 400 millions de dollars au premier trimestre à 893 millions sur le deuxième trimestre. En revanche, comme l'indique le rapport financier de l'éditeur, ce chiffre d'affaires bien qu'en progression n'est pas parvenu à couvrir les coûts (fabrication, distribution, marketing...) des tablettes - qui se sont élevés à 932 millions de dollars. A noter par ailleurs que le coût des data centers a progressé sur le trimestre de 37% pour atteindre 145 millions de dollars.

Microsoft n'a en revanche rien dévoilé de la succession de Steve Ballmer, toujours CEO, dont le départ est prévu pour août. La dernière short list des prétendants les mieux placés pour lui succéder, évoquée par Bloomberg, se composerait notamment de Satya Nadella (responsable cloud de Microsoft), Hans Vestberg (CEO d'Ericsson AB) et Stephen Elop (CEO de Nokia). 

Microsoft / Résultats financiers