Serge Lengagne (DSI, Ventadis / MisterGoodDeal) "Le Cloud Microsoft Azure nous a fait gagner en puissance et en productivité"

Progiciel de gestion intégrée, Business Intelligence, moteur de recherche... Le point sur les chantiers consécutifs à la fusion informatique entre MisterGoodDeal et le téléachat de M6 Boutique. 


serge lengagne est dsi de ventadis, la  filiale de m6 dédiée à la vente à
Serge Lengagne est DSI de Ventadis, la  filiale de M6 dédiée à la vente à distance qui déteint MisterGoodDeal. © Ventadis

Le groupe Ventadis est la filiale de M6 dédiée à la vente à distance. Elle regroupe notamment m6boutique.com et Mistergooddeal. Ce dernier est régulièrement classé parmi les 15 premières plates-formes d'e-commerce en France. Le site compte près de 100 000 références. Lors des soldes, son trafic peut dépasser les 6 millions de visiteurs uniques mensuels. MisterGoodDeal est hébergé chez Colt depuis sa création, en 2000. La DSI et la direction technique de Ventadis compte une trentaine de personnes. M6 a annoncé l'acquisition, par sa filiale HSS (Home Shopping Service), de MisterGoodDeal en 2005.

 

JDN Solutions. Vous avez participé à la fusion informatique des activités d'e-business de MisterGoodDeal et du téléachat de M6 Boutique. Les deux systèmes informatiques étaient très différents ?

Serge Lengagne. Ces deux sociétés fonctionnaient en effet en vase clos et disposaient de deux systèmes d'information assez différents. M6 Boutique Téléachat avait plus de 20 ans d'existence et disposait de nombreuses briques : un ERP Adonix v3, une brique de décisionnel Sagent, et des solutions développées de manière spécifique plus pointues pour gérer toutes les vidéos notamment.

MisterGoodDeal, créé en 2000 lors de l'explosion d'Internet, a une histoire différente : son  système d'information s'est construit sur mesure, peu à peu. La seule solution propriétaire était un logiciel Sage pour la comptabilité. Tout le reste avait été développé par l'équipe. Le tout reposait alors sur le tandem ASP/SQL.

 

Comment avez-vous procédé pour la fusion ?

Le but était de garder le meilleur des deux systèmes, de relier le meilleur des deux mondes. Pour résumer, il fallait réunir le front office de MisterGoodDeal, et surtout son catalogue, et le back office de Home Shopping Service du téléachat, ce qui inclut aussi par exemple les systèmes de facture ou de logistique.

L'idée était aussi de ne plus mettre à jour et de perfectionner d'anciens systèmes mais bien de miser sur des solutions plus nouvelles. Nous avons donc dû établir un schéma directeur pour lancer les chantiers dans cette direction.

 

Quels étaient ces chantiers précisément ?

Il y en a eu plusieurs. L'une des premières modifications a été par exemple d'adopter une solution SaaS pour doter MisterGoodDeal d'un moteur de recherche plus performant. Cela était en fait déjà dans la feuille de route avant que j'arrive en poste, début 2009. La solution de Celebros a été retenue.

"Nous avons aussi mis en place Cognos pour le décisionnel"

Nous avons aussi mis en place Cognos, C8 et C10. Si je n'ai pas choisi Business Objects ou une autre solution de Business Intelligence, c'est que finalement, sur le décisionnel, j'estime que si les solutions des éditeurs peuvent se valoir, c'est surtout l'intégrateur qui va faire la différence. Or, je connaissais bien et j'appréciais l'expertise de la société lyonnaise Dimogestion en la matière. Et sa spécialité est Cognos. Cela a guidé mon choix.

Ce chantier a été vaste : le système dédié a dû être refondu, il a notamment fallu reconstruire un entrepôt de données. Le déploiement a duré un an pour avoir un résultat probant.

Quant aux outils de gestion de la chaine logistique, le prestataire logistique de HSS, Wincanton, utilise le logiciel WMS Reflex, de Hardis. Quant à MisterGoodDeal, c'est l'éditeur nantais Sitaci qui pilote ses entrepôts.

L'un des autres grands chantiers a consisté à urbaniser le système d'information. Avec le développement des activités notamment, les problématiques d'EDI commençaient à devenir trop essentielles pour ne pas chercher à les optimiser. Nous avons opté pour la solution de Microsoft, Biztalk, dans ce but.

 

C'est l'ERP de Home Shopping qui a été déployé chez MisterGoodDeal ?

L'un des autres grands chantiers prévus concernait justement la refonte du back office pour implémenter un ERP pour le groupe. Après appel d'offres, deux noms sont ressortis dans la short list : SAP et Generix. Nous avons finalement choisi le deuxième.

"Nous avons opté pour l'ERP Generix"

Leur expertise sur la distribution nous a séduit, car Generix compte de nombreuses références dans notre secteur, comme Cdiscount ou la Fnac Eveil et Jeux. En outre, nous nous sentons plus proche de la taille de Generix que de celle de SAP. Enfin la solution de Generix nous semblait plus souple, et à même de pouvoir gérer notre croissance. La solution de SAP est peut-être plus puissante, mais moins flexible. Mais, rien n'indique que nous ne changerons pas un jour d'éditeur, pour SAP ou un autre. Rien n'est figé.

Ce chantier a commencé en septembre 2010. Le premier lot est en cours de déploiement, pour la finance et les achats et une mise en production prévue avant la fin de l'année. L'intégration de l'ERP qui est effectuée par Generix, est encore en cours.

Lire la suite : le projet de MisterGoodDeal autour de Google Panda et Microsoft Azure

ERP / Projets informatiques