Banque Populaire-Caisse d'Epargne déploie la signature électronique en agences Une signature électronique bien accueillie par les clients

A l'occasion de projets pilotes réalisés courant 2012, 70% des clients ont bien accueilli et accepté le nouveau dispositif de signature électronique proposé en agences. Le groupe BPCE a donc décidé début 2013 de lancer la phase de déploiement du projet. 

banque populaire a opté pour deux modes d'authentifications possibles : l'envoi
Banque Populaire a opté pour deux modes d'authentifications possibles : l'envoi au client d'un SMS avec un code à entrer sur un écran mis à sa disposition, ou la saisie de son code secret de carte bancaire après avoir glissé celle-ci dans un boîtier prévue à cet effet. © JDN / Antoine Crochet-Damais

"En termes de gouvernance, ce projet a été orchestré par la Direction de la Coopération et de l'Efficacité Industrielle de BPCE", explique-t-on au sein du groupe.

La direction juridique, mais aussi les DSI de Banque Populaire et de Caisse d'Epargne ont également contribué au chantier. "L'objectif était de mutualiser le maximum de développements, en impliquant les deux plates-formes informatiques", ajoute-t-on chez BPCE.

Au final, l'infrastructure de confiance (PKI, gestion des certificats...) est donc mutualisée, avec à la clé le choix d'un tiers de confiance commun (Dictao). C'est également le cas de la solution de coffre fort électronique, actuellement en cours de développement, et via laquelle les clients auront la possibilité d'héberger leurs contrats signés, ou tout autre document personnel. Un nouveau service dont le lancement est annoncé d'ici la fin de l'année à la Caisse d'Epargne, et pour 2014 chez Banque Populaire.

Gouvernance / BPCE