Offshore IT : le terrain de jeu mondial des SSII françaises Maroc , Tunisie et Turquie : un offshore familial ?

Les liens historiques et très forts qui unissent la France avec certains pays du Maghreb, au premier rang desquels le Maroc et la Tunisie, se retrouvent dans le monde des prestations de services informatiques. Ces pays constituent à ce titre un vivier de ressources et de compétences dont la France ne pourrait sans doute plus se passer aujourd'hui, sachant que le facteur langue constitue un indéniable levier d'attractivité.

"Le gouvernement marocain se montre très proactif avec des incitations financières intéressantes pour motiver les SSII à investir dans certaines régions comme Casablanca ou encore Tetouan", fait savoir Nicolas Goldstein (offshore-developpement.com).

"Les destinations les plus dynamiques et que nous voulons développer de manière conséquente, sont le Maroc et l'Espagne pour servir des clients dont la langue d'échange est le Français", confirme de son côté Christophe Chauvin, directeur industriel du groupe GFI Informatique.

Des liens qui ont poussé également la SSII Steria à détenir au Maroc une joint venture (à 50%) basée à Casablanca regroupant 26 personnes, ainsi qu'une implantation à Rabat regroupant 53 personnes.


Les ressources mobilisées par les SSII françaises au Maghreb
EffectifsCompétencesPotentiel de développement
Source : JDN Solutions
Capgemini350 (Maroc)Développement, intégration de systèmes et maintenance applicative+
GFI Informatique200 (Maroc)Développement, intégration de système, maintenance applicative, test.+++
Steria 79 (Maroc)Solutions combinant une approche industrielle de la production et un sourcing sélectif ++
Atos OriginNC (Maroc)Intégration de systèmes, infogérance, HTTS et Atos Worldgrid++

Projets informatiques / SSII