Dossier Internet des objets : la révolution technologique en marche

Réseaux sans fil hyper-optimisés, nouvelles plateformes, Big Data... Le point sur les grandes briques technologiques qui porteront l'Internet des objets.

Selon le cabinet Gartner, il y aura 26 milliards d'objets connectés d'ici à 2020. Des objets de toute nature, depuis le bracelet de tracking d'activité au compteur intelligent, en passant par les pèse-personnes, les thermostats, ampoules électriques, voitures connectées... Le concept va être décliné quasiment à l'infini par les start-up et gros industriels de l'électronique grand public qui se positionnent sur ce marché.

Ces objets connectés auront des caractéristiques très diverses en termes de puissance informatique embarquée, d'autonomie électrique ou encore de coût de fabrication. 

IPv6 pour doter chaque objet d'une adresse Internet

smartbeacon commercialise une solution marketing conçue pour communiquer des
SmartBeacon commercialise une solution marketing conçue pour communiquer des messages promotionnels aux smartphones de manière géolocalisée. © SmartBeacon

Le protocole IPv6 permettra d'allouer une adresse Internet à chacun d'eux mais pour pouvoir communiquer et échanger des données sur Internet, les objets connectés vont s'appuyer sur de multiples standards. A courte distance, les concepteurs d'objets ont le choix entre RFID, NFC, et Bluetooth. Les réseaux cellulaires vont devoir s'adapter à ce nouvel utilisateur peu bavard, pour lequel une consommation électrique la plus faible possible sera préférable. 

Le défi des standards

Outre le volet hardware, des standards émergent peu à peu dans le domaine des plateformes logicielles et des données échangées par ces objets communicants. Le chemin vers un espéranto des objets connectés sera plus long car chaque secteur d'activité a des besoins propres. Les éditeurs et industriels souhaiteront aussi imposer leur plateforme pour dominer le marché. On le constate sur le segment de la maison intelligente, les Smart Home, où se retrouvent face à face Apple, Google, sans compter des technologies open source, ou encore l'OIC, consortium mené par Samsung.

L'Internet des objets a besoin de standards pour exister, et les enjeux industriels autour de la conception et l'adoption de ces standards sont colossaux. Selon le Gartner, les revenus additionnels attendus seront de l'ordre de 300 milliards de dollars en 2020. De quoi susciter bien des appétits autour des standards de l'Internet des objets.

Big Data