La reprise des investissements informatiques se profile en 2010 Accélération de la croissance du SaaS

L'origine des investissements en logiciels constatés début 2010 ? Selon le syndicat, ils portent avant tout sur des solutions périphériques visant à étendre le périmètre de fonctionnalités des systèmes métier existants. "Les DSI s'équipent de solutions nouvelles en complément d'offres existantes", constate Romain Hugot, président du comité directeur du Syntec Informatique. Au chapitre des projets porteurs : le décisionnel, la dématérialisation, mais également l'e-commerce et l'e-marketing.

 

Des tendances qui amènent le Syntec Informatique à anticiper sur 2010 des croissances de 1% pour le marché français des logiciels applicatifs, de 3% pour les logiciels embarqués, et de 3% pour les logiciels liés à l'infrastructure et les outils. Côté SaaS, les adhérents du Syntec sont 60% à percevoir une progression des nouveaux projets.

"Les revenus issus des prestations de maintenance accusent un certain repli qui s'explique par le contre-coup de la baisse des ventes de licences observée en 2009", analyse Romain Hugot. Sur le segment des services IT au niveau global, la chambre syndicale prévoit un niveau de croissance presque nul sur 2010, de l'ordre de 0,5%, poussé notamment par l'infogérance applicative (+2% sur 2010). 

Projets informatiques / Budgets informatiques