Linux : l'Assemblée Nationale opte pour Ubuntu

Dès juin 2007, ce sont bien les 1 154 postes informatiques mis à la disposition des députés et de leurs assistants français qui abandonneront Windows pour une distribution Linux, Ubuntu. L'appel d'offres a été remporté par la SSLL française Linagora et Unilog. Les résidents de l'Assemblée Nationale disposeront notamment sur leurs postes de la suite bureautique OpenOffice, du navigateur Web Firefox et de son client de messagerie Mozilla Thunderbird.

SSL