Microsoft cherche une autre façon de monétiser Windows

Lors de la Credit Suisse Technology Conference, le directeur des opérations de Microsoft a décrypté les réflexions de l'éditeur sur le futur du modèle économique de Windows.

Le 4 décembre lors de la Credit Suisse Technology Conference, Kevin Turner, directeur des opérations de Microsoft, s'est exprimé longuement sur le futur de Windows. Il a notamment indiqué que Windows 10 serait lancé "à la fin de l'été ou au début de l'automne". Ce qui tendrait à prouver que sa sortie serait prévue pour septembre ou octobre 2015.

Mais Kevin Turner a aussi abordé la question de l'évolution du modèle économique de Windows. Une mutation qui est déjà en cours. Lors du lancement de Windows 8.1, Microsoft avait annoncé que son OS devenait gratuit pour ses partenaires constructeurs s'il était installé sur des terminaux doté d'écran de moins de 9 pouces. L'idée étant bien évidemment de contrer la montée en puissance d'Android.

"Nous devons monétiser Windows différemment"

A la question de savoir si le modèle économique de Windows allait évoluer, Kevin Turner a répondu relativement clairement (voir aussi la retranscription complète de son intervention). "Nous devons monétiser [Windows] différemment. Et cela implique des services. Ce sont de nouvelles opportunités pour nous, de proposer des services additionnels avec le produit et de le faire de manière créative", a-t-il indiqué. Et Kevin Turner de préciser : "Au cours de l'été et du printemps, nous présenterons ce modèle économique de manière plus concrète." C'est donc bien avec Windows 10 que Microsoft compte lancer son nouveau business model. Qu'ils soient payants ou pas, il est clair que ces services permettront de mieux fidéliser les utilisateurs de Windows à l'heure où le marché des OS devient de plus en plus concurrentiel.

Reste qu'une ligne de démarcation va se dessiner plus clairement entre les éditions desktop et mobiles  de Windows. La première, qui fait d'ailleurs l'objet d'une version de Windows 10 bien à part, pourrait très vraisemblablement être toujours rattachée au modèle de licence historique taillée pour les entreprises (notamment à la Software Assurance). La seconde étant celle qui pourrait être plongée dans le nouveau modèle.

Microsoft / Windows Blue