Le taux de chômage frise les 6% dans l'informatique

Le nombre de cadres français au chômage dans l'informatique a grossi de 1 000 en octobre 2009. Ce qui tendrait à prouver que le secteur semble encore loin d'être sorti de la crise.

Actuellement, la France compte une population de 500 000 informaticiens, dont 29 900 sont inscrits au Pôle Emploi à la fin octobre. En septembre, ce n'est pas moins de 1 000 professionnels supplémentaires du secteur qui se sont retrouvés sur les lites de recherche d'emploi, ce qui porte le taux de chômage sectoriel de 5,9%. Ces chiffres de la Dares (Direction de l'Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques) sont à prendre cependant avec des pincettes puisqu'ils concernent uniquement les inscrits de la catégorie (ce qui exclut les informaticiens à activité réduite).

Une tendance qui se confirme


Plus généralement, le secteur est touché comme les autres par la crise et les prévisions ne sont pas bonnes. En effet, selon une enquête de l'Apec, les embauches des cadres (dont informatique) devraient baisser d'ici à juin 2010 en France et en Europe. Sur l'ensemble des recrutements, la fonction IT ne devrait concerner que 10% du total, soit trois points de moins que l'année dernière (13%) et 15 points de moins par rapport à la période 2005-2008.

Le domaine informatique touché à tous les niveaux

En octobre déjà, les chiffres de l'Apec tablaient sur une baisse de 30% des offres d'emploi pour les cadres dans le secteur informatique. Sur le mois, 5 483 offres étaient destinées au secteur, contre 7 872 l'année précédente. Ces chiffres illustrent les difficultés que rencontrent le monde informatique en ce moment.

 

Du mieux dans la tourmente

Même si la baisse en octobre est moins importante qu'en septembre par rapport à 2008, le domaine informatique est touché à tous les niveaux. Tout d'abord les cadres, mais aussi l'informatique de gestion où les offres reculent de 38% sur un an. Seule exception, les métiers de la direction qui tirent leur épingle du jeu, avec des profils de plus en plus recherchés (150% d'offres en plus sur un an).

L'Apec met l'accent sur la Recherche et Développement, qui représente trois embauches sur 10, et concernent indirectement le secteur informatique. Ce secteur qui soutient l'innovation est un élément porteur en cette période.

Puis la France est un des pays européens où les recruteurs font le plus confiance aux jeunes diplômés, 80% d'entre eux proviennant des filières informatique, télécommunications et technologies multimédia. 

Apec