Des méthodes de recrutement originales dans l'informatique Le speed recruiting, ou des recrutements productifs chez Segula

gérard briard, directeur des compétences de segula.
Gérard Briard, directeur des compétences de Segula. © Segula

Afin notamment de pouvoir des postes de CDI adressés à des profils confirmés, le groupe d'ingénierie et de conseil Segula Technologies (4 500 employés en France) recrute massivement : près du tiers de son effectif a été embauché depuis le début de l'année. Positionnée dans des secteurs industriels parfois pointus, la société est confrontée, comme tant d'autres, au défi de recruter des profils expérimentés sur des technologies de pointe.

 

Promotion sur Viadeo et Facebook, et même Twitter

 

Afin de multiplier les chances de parvenir à ses fins, elle a mis en place des sessions de "speed recruiting". Objectif : se doter d'un filtre de sélection supplémentaire. En fait, le terme a surtout permis de donner de la visibilité à la campagne de recrutement. Parmi les canaux utilisés pour annoncer cette sessions : Viadeo et Facebook, et même Twitter, sur lequel le groupe est présent depuis avril dernier.  


Parmi ceux qui ont mordu à l'hameçon, 298 candidats ont été sélectionnés sur CV, pour passer un entretien téléphonique.  Ce n'est qu'après qu'ils ont été convoqués au premier entretien de visu, qui n'a pas duré plus de 20 minutes, dans les locaux de l'entreprise, dans le cadre d'une journée porte ouverte.

 

le speed recruiting n'est pas forcément une méthode de recrutement hâtive et
Le speed recruiting n'est pas forcément une méthode de recrutement hâtive et dévalorisante. © Thinkstock

Après avoir assisté  à une présentation du groupe et de ses activités. Plus de 100 candidats ont passé ces entretiens "flashs" face à un binôme composé d'un responsable Ressources Humaines et d'un opérationnel. En deux heures, c'est l'avantage de la méthode, les entretiens ont été bouclés.

 

Un résultat communiqué aux postulants dans la foulée


"Ces entretiens permettaient de commencer à évoquer les compétences, les projets, ou même les prétentions salariales", explique Gérard Briard directeur des compétences du groupe Segula Technologies. Le but de l'événement était aussi d'informer les prétendants sur le résultat de leur candidature dans la journée même.  

 

C'est le binôme, seul, qui donne ensuite son feu vert  pour un autre entretien, plus long, la semaine suivante. "Cette opération nous a permis de traiter un nombre important de candidatures triées dans une population ciblée, et d'affiner dans un temps très serré", observe Gérard Briard. Cependant,  "c'est en fait surtout au moment du cocktail que se sont joués les recrutements", lâche Gérard Briard. Mais l'opération aura donc, au final, quand même permis de mobiliser, puis de recruter les profils recherchés.

 

Le groupe prévoit d'ailleurs de renouveler l'expérience, en la variant légèrement, précisément pour son activité de SSII. Encore en cours d'étude, la journée proposera des tables rondes avec des consultants portant sur des thématiques techniques pointues afin d'attirer les profils expérimentés si difficiles à recruter.

 

Recrutement / Réseaux sociaux